Carambar : 10 choses que vous ne savez (peut-être) pas sur ce bonbon 100% made in Marcq-en-Baroeul

© MAXPPP
© MAXPPP

Anecdotes, infos, vidéos... "La liste du dimanche" fait le point sur un produit qui a presque 65 ans. Une marque nordiste connue par 97 % des 15-65 ans. Un bonbon atypique fabriqué à Marcq-en-Baroeul, près de Lille.

Par EM

Caram'bar, Super Caram'bar, Carambar


Si le nom vient de la contraction de barre et de caramel, Carambar n'est pas toujours appelé Carambar. Au tout début, le bonbon a été commercialisé sous le nom de "Caram' bar" comme en témoignent les affiches ci-dessous. Puis, en 1972, "Super Caram'bar". Le nom actuel n'a été adopté qu'en 1984. 

Le Caram’bar est né le 2 janvier 1954. Une chose n'a jamais changé : l'emballage. Il a toujours été un mélange de couleurs jaune, fushia et rouge, couleurs chaudes.


Carambar : une bêtise ?


Une légende tenace raconte que le Carambar, un peu comme les bêtises de Cambrai, serait né d'une mauvaise manipulation, d'une machine qui se serait déréglée et qui aurait étiré anormalement un caramel. En réalité, sa création résulte d'une étude réalisée pendant l'après-guerre pour booster les ventes de chocolat de l'entreprise nordiste Delespaul-Havez (née au XIXème siècle). Les débuts du marketing. L'idée était alors d'essayer de s'adresser aux enfants en leur proposant autre chose que les traditionnelles sucettes : « Un produit beau, bon et pas cher, pour que les enfants puissent l’acheter avec la monnaie qu’ils ont dans la poche ».

La chocolaterie décide de tenter une alliance chocolat-caramel en y ajoutant notamment une pointe de sel caractéristique. Reste la forme originale : "Le premier projet préconisant de fabriquer un gros caramel carré sur les machines desquelles sortaient, à l’époque, des petits caramels (toffees) a été abandonné au profit de caramels longs et malléables", raconte le site Prodimarques. « Nous disposions de machines qui façonnaient des petits caramels à grande vitesse, six cents à la minute. Il nous fallait les adapter pour fabriquer des caramels plus longs. Le directeur technique de l'usine, Augustin Gallois, a réussi cette prouesse », complète Georges Fauchille, directeur commercial à l'époque.


Carambar : un bonbon qui grandit ?


A sa naissance, le Carambar mesurait 6,2 cm pour 5,5 g... En 1972, il s’allonge. Sa taille passe à 10 cm pour 12 g. Puis il rétrécit en 1990 pour passer à 8 cm pour 8 g, sa taille actuelle.

Carambar : à quel prix ?


A sa création, dans les années 1950, un Carambar coûtait cinq centimes de franc. Aujourd'hui, il est commercialisé au prix de 15 centimes d'euros, ce qui correspond à un peu moins d'un nouveau franc. En l'espace de 40 ans, son prix a été multiplié par près de 20, mais pas à monnaie constante ; le prix du Carambar n'a, en réalité « qu'à peine » doublé, si on tient compte de l'évolution du pouvoir d'achat.

La marque a toujours souhaité garder un prix accessible et populaire. André Fauchille, directeur général de Delespaul-Havez disait de Carambar qu'il devait être un « produit beau, bon et pas cher, pour que les enfants puissent l’acheter avec la monnaie qu’ils ont dans la poche »...

Le Carambar - Karambolage

“ Carambar, c’est de la barre ! “ bit.ly/KarambolageFR

Publiée par ARTE Karambolage sur lundi 9 avril 2018

A noter que la marque a aussi très vite décliné le concept pour rester innovante : goût nougat, fruit, "Atomic"... Mais l'original, au caramel, représente toujours environ 25 % des ventes.


Carambar : un bonbon qui change souvent de propriétaire


Lancé par la chocolaterie familiale Delespaul-Havez, l'usine est passée de mains en mains depuis plus de 70 ans : Générale Alimentaire, Générale Occidentale, BSN, Danone, Cadbury, Mondelēz International... Depuis 2017, c'est le fonds français Eurazeo qui a repris la marque et l'a intégrée avec d'autres marques de confiserie au groupe "Carambar & Co".

Virginie Morgon (Eurazeo) : "Nous allons relancer Carambar" (novembre 2016)

Une chose essentielle n'a jamais changé chez Carambar : le lieu de production. L'usine se trouve toujours à Marcq-en-Baroeul. Elle produit désormais 820 bonbons par minute soit près d'un milliard par an !

Blagues : ça vient d'où ? 


"Que se fait un Schtroumpf quand il tombe?... Un bleu"
"Un cheval rencontre une jument. Il lui dit : "Tu vas attraper froid, mets ton poney"


A sa création, en 1954, les Carambar sont vendus sans aucun petit plus. En 1955, un système de points "Delespaul-Havez" permet, grâce à l'emballage, de gagner des cadeaux. ce n'est qu'en 1969, que sont imprimés devinettes, charades et rébus. Les premières devinettes provenaient d’un concours organisé dans les écoles. Les meilleures valaient à leurs auteurs leur poids en Carambar !

Depuis, la blague imprimée sur l'emballage n'a jamais disparu, s'adaptant au gré des modes...  « Monsieur et Madame ont un fils...», puis les « Ta mère... »...


Aujourd'hui, la marque se montre très dynamique sur les réseaux sociaux, cherchant à créer un lien familial avec ses clients. La blague reste un élément fort de la politique marketing de Carambar.


Blagues Carambar : qui les écrit ?


"Qui écrit les blagues Carambar?". Vous vous êtes sûrement déjà posé la question. Y-a-t-il un homme secrètement payé pour écrire ces histoires au style inimitable, naïf, simpliste...?

L'entreprise a toujours gardé un certain mystère autour de ces blagues. En 2009, nous avions pourtant réussi à rencontrer un rédacteur de ces blagues. Il racontait essayer de perpétuer ce style : "Il y a des contraintes, racontait-il sous couvert d'anonymat. Forcément, on ne peut pas faire de blague à caractère sexuel. On ne peut pas parler de drogue non plus, on ne peut aps se moquer des personnes handicapées, des autres pays. Et puis on est aussi contrait par la longueur de la blague. On va dire que ce sont des blagues à caractère familial !"

2009 : on a rencontré l'auteur des blagues Carambar

2013 : une blague sur l'arrêt des blagues


Le 21 mars 2013, la société annonce arrêter ses blagues pour les remplacer par des « jeux ludo-éducatifs ». L'information est reprise par toute la presse, et de très nombreuses voix s'élèvent contre cette décision notamment via des pétitions. «Les blagues étaient un peu vieillottes, la marque a choisi d'évoluer», justifie à l'époque Carambar.

Mais après quelques jours de suspense, le verdict tombe : ce n'était finalement qu'une blague de la marque. Bien joué !


La fin des blagues ... #cetaituneblague 9 725 vues

Carambar et Mistral gagnant


Le Carambar est cité par le chanteur Renaud dans l'une de ses chansons les plus populaires : "Mistral gagnant". "Te raconter un peu comment j'étais minot, les bonbecs fabuleux qu'on piquait chez l' marchand, Car-en-sac et Minto, caramel à un franc, et les mistrals gagnants..."
Renaud - Mistral gagnant

4 pubs pour mesurer l'évolution du Carambar


On termine cette liste avec quatre pubs glanées au fil des années pour se rendre compte de l'évolution de la communication autour du bonbon. Elles datent respectivement de 1983, 1986, 1989, 2010, 2018... Les premières apparitions de Carambar à la télé datent de 1973 mais elles sont introuvables.

Pub Carambar 1983
Pub - Carambar - Abracarambar
Publicité - Carambar (bonbon) (madame Bronchu) (1989)
Pub Carambar 2010 avec Elie Semoun
Une pub Carambar avec des youtubeurs (2018)



Sur le même sujet

La belle histoire : Jérôme Lambert

Les + Lus