• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

CARTE. Hausse des prix de l'essence : où trouver les stations les moins chères ?

Les prix à la pompe ont augmenté au 1er janvier 2018. / © Fred Tanneau (AFP) et Carto
Les prix à la pompe ont augmenté au 1er janvier 2018. / © Fred Tanneau (AFP) et Carto

Au premier janvier, les taxes sur l'essence et le gazole ont été modifiées en France. Cela entraîne des hausses de prix dans l'ensemble des stations. Découvrez sur notre carte les moins chères de la région Hauts-de-France.

Par Matti Faye

Les prix à la pompe ont augmenté de 7,6 centimes par litre pour le gazole et 3,84 centimes pour l'essence au 1er janvier 2018. Le gouvernement entend aligner la fiscalité du gazole sur celle de l'essence d'ici 2021.

Vous cherchez sûrement à dépenser le moins possible pour remplir votre réservoir. Découvrez sur notre carte où se trouvent les stations les moins chères de la région Hauts-de-France.

Celles qui proposent les meilleurs prix pour le gazole sont affichées en vert sur notre carte. Cliquez sur un point pour obtenir l'adresse détaillée de la station, le prix de chaque carburant proposé (gazole, SP98, SP95, E10, E85, GPL) et la date de mise à jour des tarifs.

Pour établir cette carte, nous avons utilisé les données du portail du gouvernement qui répertorie les prix des carburants des stations françaises. Les données présentées sur la carte sont celles disponibles au 5 janvier 2018.


Le meilleur prix pour du diesel est de 1,298 euro par litre à Lassigny. Si vous recherchez du SP95, vous en trouverez à 1,323 euro à Chantilly-Gouvieux. Pour le SP98, le meilleur prix le 5 janvier est de 1,399 euro par litre à Bailleul. Vous pouvez rechercher dans le tableau ci-dessous les données près de chez vous.


Ceux qui habitent près de la frontière peuvent également se tourner vers la Belgique, où les prix pratiqués sont souvent plus intéressants qu'en France. Le détail des prix en Belgique est notamment accessible ici.
 

Promesse de campagne

C'est fin octobre 2017 que l'Assemblée nationale a voté la hausse de la fiscalité sur le gazole voulue par le gouvernement pour l'aligner sur celle de l'essence d'ici 2021.

Les députés ont voté l'article du projet de budget pour 2018 prévoyant une augmentation de la taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TICPE) de 2,6 centimes par litre de gazole chaque année pendant quatre ans.
 

Automobilistes : facture salée en 2018


Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin avait alors fait valoir que "le diesel, c'est 45 000 morts par an" et que "tous les candidats à l'élection présidentielle" avaient ce projet de hausse.

"Le fameux 'en même temps' est dans ce budget" qui prévoit des aides en contrepartie, notamment le doublement de la prime de conversion automobile, a-t-il fait valoir.

L'alignement de la fiscalité du diesel sur celle de l'essence pendant le quinquennat est une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron. Le mouvement avait été engagé sous la présidence de François Hollande.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus