CARTE. Les centres commerciaux des Hauts-de-France qui pourraient être concernés par le pass sanitaire

Le Conseil d'Etat a retoqué une partie du pass sanitaire concernant les centres commerciaux, qui pourrait compliquer l'accès aux produits de première nécessité. Le gouvernement contourne ce refus en créant deux catégories de commerces, en fonction de leur situation géographique.
Un client dans une boutique de vêtements, à Lillenium.
Un client dans une boutique de vêtements, à Lillenium. © Frédérik Giltay / France Televisions

Un "énorme imbroglio", qui devrait bientôt se décanter. Les représentants des centres commerciaux fulminaient ce 19 juillet contre le gouvernement qui tente de mettre en place le pass sanitaire à l'entrée des centres commerciaux. "Étendre le pass sanitaire aux grands centres commerciaux, c’est couvrir à peine 5% de l’offre de commerce. Une mesure symbolique, inapplicable et discriminatoire qui stigmatise de nouveau nos commerçants, nos salariés et nos clients sans fondement sanitaire ou scientifique et alors que nous abritons des commerces essentiels (hyper, pharmacie...) et des centres de vaccination !" écrit sur son profil Linkedin Jean-Marie Tritant, PDG du groupe qui possède le centre commercial Euralille.

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait d'abord annoncé qu'il s'appliquerait pour tous les centres commerciaux de plus de 20 000 m². Impossible, répond le conseil d'Etat, qui a statué sur le texte ce même jour. L'accès aux biens de première nécessité doit être garanti à tous, argumente l'autorité, et toute la France n'a pas le luxe du choix pour faire ses courses.

Deux catégories de centres commerciaux

Pourtant, le gouvernement ne démord pas de la nécessité du pass sanitaire, et a donc accepté un compromis. Lorsqu'"on ne peut garantir l'accès à des biens de première nécessité que dans un grand centre commercial, il n'y aura pas d'utilisation du pass sanitaire dans ce centre commercial", a indiqué Gabriel Attal le 19 au soir à l'issue du Conseil des ministres. A l'inverse, si à "l'échelle d'un territoire, il y a des commerces qui ne sont
pas dans le centre commercial mais qui permettraient d'acheter des produits de première nécessité, alimentaires ou pharmaceutiques, alors le pass sanitaire pourra s'appliquer dans le centre commercial de ce bassin de vie".

Mais cette définition même de "bassin de vie" n'est pas encore arrêtée et suscite au moins la discussion au sein des instances territoriales. Un périmètre de 20km a été évoqué pour définir ce bassin de vie. "C'est beaucoup, 20km, estime toutefois prudemment le ministre en charge des PME, Alain Griset. Ça fait partie des choses sur lesquelles nous allons travailler." L'incertitude plâne donc encore sur les magasins vraiment concernés. Mais une chose est sûre : tous les centres de plus de 20 000 m² sont potentiellement concernés. Le gouvernement fixera lui-même cette règle par décret, mais n'a pas communiqué de date.

Carte : votre centre commercial est-il concerné ?

Voici la liste des magasins qui, près de chez vous, demanderont peut-être une double dose de vaccination  à l'entrée. 

Source : liste fournie par LSA (Libre Service Actualités) à l'occasion des fermetures du 31 janvier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19 économie région hauts-de-france