Les centres-villes d'Amiens et Compiègne parmi les plus dynamiques de France

Publié le Mis à jour le
Écrit par E.E

La fédération pour la promotion du commerce spécialisé a établi un palmarès des centres-villes les plus dynamiques de France. Ceux d'Amiens et Compiègne ont été élus "meilleurs centres-villes marchands" dans les catégories grande ville moyenne et petite ville moyenne. 


Cette année, Procos, fédération pour la promotion du commerce spécialisé qui réunit plus de 300 enseignes, a décidé de désigner les centres-villes d'Amiens et Compiègne parmi les meilleurs centres-villes marchands en fonction de leur taille. 

Amiens étant représentée dans les grandes villes moyennes et Compiègne dans les petites villes moyennes. 

Ce palmarès, qui récompense aussi les meilleures évolutions, prend en compte la volonté des municipalités de favoriser le commerce en centre-ville, de plus en plus délaissé. 
 

Situation géographique idéale à Amiens


Concernant Amiens, Procos explique son choix par rapport à plusieurs critères : 
  • Accès facilité au centre-ville (gare, transports en commun, parkings). 
  • Des administrations (préfecture, hôtel de ville, conseil général) à proximité immédiate.
  • Les attractions touristiques qui attirent du monde : le patrimoine exceptionnel de la ville, la cathédrale, le quartier Saint-Leu. 
La fédération fait aussi référence à la rue des Trois Cailloux, qui constitue "l'axe marchand majeur" du centre-ville réunissant des grandes enseignes et des petites boutiques. 

Visiblement, les travaux du centre-ville, qui durent depuis plus de 2 ans, n'ont pas été pris en compte. Ils pénalisent pourtant certains commerces du centre-ville et ne facilitent pas l'accès à celui-ci. 
  

Compiègne citée en exemple 


"La ville est l’exemple même de la bonne recette pour réussir", indique la fédération concernant Compiègne. 

Procos met l'accent sur les opérations immobilières, l'accès facilité et l'implantation de grandes enseignes qui ont servi de locomotives pour dynamiser le centre-ville. 

"Si la vacance commerciale a progressé ces dernières années, elle demeure inférieure à 8 % en centre-ville, ce qui est extrêmement rare dans cette catégorie de ville" affirme Procos.