Charleroi (B) : Ryanair annule ses vols, des centaines de passagers bloqués à l'étranger

Publié le Mis à jour le

La compagnie Ryanair a annulé plusieurs de ses vols, ce dimanche. Conséquence : des dizaines de passagers qui devaient atterir à l'aéroport de Charleroi sont bloqués à l'étranger, notamment en Italie et en Croatie. 

L'exaspération monte, notamment sur Twitter. Des dizaines de passagers sont en effet bloqués sur leur lieu de vacances (ou autre) après l'annulation de plusieurs vols prévus par la compagnie Ryanair. Certains ont passé la nuit dans l'aéroport. Tous déplorent le manque d'informations de la part de la compagnie. 


Le service clientèle de Ryanair fermant à 19h le dimanche, de nombreux clients se sont trouvés désemparés. "Toujours aucune nouvelle de Ryanair", indique Julia, qui devait partir de Pise pour atterrir à Charleroi. "Service client accessible que de 9h à 19h, on ne sait pas si on doit quitter notre chambre."

"Bloqué à Corfu avec comme seule solution attendre une semaine ou acheter un autre vol de transition. Nous voilà maintenant à Athènes jusqu'à jeudi, avec beaucoup de frais à notre charge sans garantie de remboursement. C'est un scandale, aucun moyen de contacter Ryanair, la société fantôme ! Nous devrions tous dénoncer et agir pour s'assurer la fermeture définitive de cette société trompeuse", témoigne un autre passager auprès de nos confrères de RTL Belgique

 

Motif d'annulation ? 


La compagnie n'a pas encore répondu à nos sollicitations pour expliquer l'annulation de ces vols. Seul le porte-parole de l'aéroport de Charleroi s'est exprimé... pour expliquer qu'il n'avait aucune idée des causes du problème. "On imaginait un manque de personnel, mais c'est peut-être un problème tout autre. C'est assez complexe, c'est la première fois que cela arrive, sauf en cas de grève, mais ici, je ne pense pas que ce soit le cas", explique-t-il à RTL. 
 



Les conditions climatiques en Italie seraient peut-être la raison de ces annulations de dernière minute. Plus de 1000 voyageurs seraient concernés.