Cet article date de plus de 4 ans

Les chiffres alarmants de l'obésité dans le Nord

25,6% d'obèses dans le Nord, 10,7% à Paris...
Pour en arriver à cette conclusion, les enquêteurs de l'Inserm ont demandé à 28 895 personnes âgées de 30 à 69 ans, et tirées au sort, d'accepter d'être pesées et mesurées.
Pour en arriver à cette conclusion, les enquêteurs de l'Inserm ont demandé à 28 895 personnes âgées de 30 à 69 ans, et tirées au sort, d'accepter d'être pesées et mesurées. © BURGER / PHANIE / AFP
1 homme sur 2 de plus de 30 ans et une femme sur 3 sont en surpoids, c'est l'enseignement principal de l'étude publiée par l'INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale). 

Ces chiffres ont été obtenus grâce à la cohorte Constances. Un groupe d'individus volontaires (110000 actuellement) est régulièrement invité depuis 2012 à passer un examen de santé. Les données recueillies sur de nombreux thèmes de santé sont ensuite compilées dans des études.

Les individus volontaires sont actuellement répartis sur 16 départements. Le Nord est dans le lot mais pas le Pas-de-Calais. L'étude sur l'obésité permet donc un comparatif avec les 15 autres départements concernées. 25,6% des Nordistes sont obèses selon cette étude devant la Meurthe et Moselle (22,9%). A Paris, la prévalence de l'obésité est de 10,7%. 12,3% dans le Rhône, 13,6% en Loire-Atlantique. Le département est donc très loin devant comme le montre la carte ci-dessous.
© INSERM
Des précisions en fonction de l'âge, du sexe et des revenus sont également présentées dans l'étude mais uniquement pour la France entière. On y apprend notamment que la prévalence de l'obésité augmente avec l'âge et diminue en fonction du revenu : au plus une personne est pauvre, au plus il y a un risque de surpoids. 
© INSERM
Selon l'étude, 41% des hommes sont en surpoids contre 25,3% chez les femmes. "C'est plus accepté. La pression sociale est en revanche plus forte chez les femmes", explique dans Le Parisien Sébastien Czernichow, chef du service nutrition à l'hôpital Georges Pomidou.

VIDEO. L'obésité, c'est quoi ?

 

Des détails sur l'étude de l'ISNERM
La population d’étude était constituée de 28 895 participants issus de la cohorte Constance, âgés de 30 à 69 ans en 2013. Le poids, la taille, le tour de taille et la tension artérielle ont été mesurés. Des analyses sanguines ont été effectuées. L’obésité abdominale était définie par un tour de taille ≥94 cm pour les hommes et ≥80 cm pour les femmes, et les données sociodémographiques ont été recueillies par questionnaires.

"L’obésité est une maladie chronique d’évolution pandémique 1, explique l'ISNERM. Elle est définie par un excès de masse grasse et a pour conséquence une augmentation du risque de nombreuses pathologies, dont les pathologies cardio-métaboliques (dyslipidémies, diabète de type 2, hypertension artérielle) et articulaires, la dépression et de nombreux cancers".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société