• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le chômage en baisse au 3ème trimestre dans les Hauts-de-France

Image d'illustration / © MAXPPP
Image d'illustration / © MAXPPP

Alors que le chômage augmente en France, il baisse dans notre région !

Par Emmanuel Magdelaine

-0,2% de demandeurs d'emploi. Au 3ème trimestre 2018, le chômage a évolué favorablement dans la région (de juillet à septembre). Une tendance inverse de celle observée au plan national : +0,4%. 

Dans le détail, le chômage a baissé dans l'Aisne (-1%), l'Oise (-0,4%) et le Pas-de-Calais (-0,3%). Il est resté stable dans le Nord et a augmenté dans la Somme (+0,4%). 

La baisse globale du chômage dans la région concerne surtout les jeunes de moins de 25 ans : ils sont 0.9% de moins à être demandeurs d'emploi.
 
© DIRRECTE
© DIRRECTE

Sur un an, le chômage en hausse


Tous les indicateurs ne sont pas positifs : le nombre de chômeurs de longue durée a par exemple augmenté de 1,2%. Et surtout, sur un an, le chômage continue à augmenter dans les Hauts-de-France : +0,7% contre +0,6% au plan national. Seule l'Aisne voit sa demande d'emploi diminuer (-1,5% sur un an). 

 

Le nombre de demandeurs d'emploi à nouveau en légère hausse au 3e trimestre en France

Le nombre d'inscrits à Pôle emploi a de nouveau légèrement augmenté au 3e trimestre (+0,4%), une mauvaise nouvelle pour le gouvernement au moment où il presse les partenaires sociaux de négocier une nouvelle réforme de l'assurance-chômage.

De juillet à septembre, l'opérateur public a recensé sur la France entière en moyenne 16.400 chômeurs supplémentaires à 3,718 millions et 22.300 demandeurs d'emploi, avec ou sans activité, de plus à 5,963 millions. C'est le deuxième trimestre consécutif de hausse après 0,2% au précédent.

En cause: le "trou d'air" traversé par l'économie au premier semestre, avec une croissance qui a plafonné à 0,2% au premier comme au deuxième trimestre. Début octobre, l'Insee a abaissé sa prévision pour 2018 à 1,6%, après 2,2% en 2017, même si le PIB devrait augmenter de 0,5% au troisième trimestre, puis de 0,4% au quatrième.

 

Sur le même sujet

Visite guidée du Bruxelles des lobbies

Les + Lus