Cet article date de plus de 5 ans

Cinq hommes, soupçonnés d'avoir agressé et volé des migrants à Calais, placés en garde à vue

Cinq hommes soupçonnés d'avoir agressé des migrants à Calais ont été interpellées mercredi et sont toujours en garde à vue dans l'antenne de la police judiciaire de Coquelles (Pas-de-Calais).
Calais, le 1er mars 2016.
Calais, le 1er mars 2016. © MAXPPP
Mercredi matin, la police judiciaire a interpellé cinq hommes âgés de 20 à 40 ans, a affirmé à l'AFP une source policière confirmant une information de Nord Littoral. Ces personnes sont suspectées d'avoir commis "des agressions sur des migrants de Calais" notamment avec "des barres de fer pour les dépouiller de leurs affaires personnelles, téléphone portable et argent liquide", a encore précisé cette source.

Enquête de plusieurs mois

Ces cinq individus sont notamment accusés d'avoir agressé "trois Syriens à proximité de la gare de Calais dans la nuit du 20 au 21 janvier", a précisé une autre source policière qui ajoute que ces interpellations interviennent "après une enquête de plusieurs mois".

Le 22 février la police judiciaire de Lille avait déjà interpellé trois hommes et une femme, suite à une enquête longue de plusieurs mois. Ces quatre personnes avaient été mises en examen car soupçonnées d'avoir participé voici plusieurs mois à des agressions de migrants aux abords de la "Jungle" de Calais.

Le 11 février, sept hommes avaient également été interpellés en flagrant délit à Loon-plage (Nord), près de Dunkerque, après avoir agressé cinq migrants, des Kurdes irakiens. Ils avaient été mis en examen et placés en détention provisoire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants à calais société immigration