Conduite : les Belges commettent 1 150 infractions par jour en France

Les Belges ont commis près de 420 000 infractions sur les routes françaises en 2014. 

Les principales infractions recensées sont des excès de vitesse.
Les principales infractions recensées sont des excès de vitesse. © MaxPPP
Les Belges n'ont pas de quoi être fiers. En 2014, près de 420 000 infractions de Belges sur les routes de l'Hexagone ont été relevées par l’Agence wallonne pour la sécurité routière comme le relate le site de l'Avenir. Soit 1 150 infractions par jour. Selon la Délégation Interministérielle de la Sécurité routière en France, les infractions relèvent dans la plupart des cas d'excès de vitesse et des franchissements de feux rouges.
Depuis la directive européenne du 25 octobre 2011, qui permet le partage d'informations relatives aux véhicules immatriculés ayant commis une infraction routière entre tous les États membres de l’UE (hors Danemark, Irlande et Royaume-Uni), les Belges sont sanctionnés d'une amende pour ces infractions en France.

La Belgique, l'un des plus mauvais élèves en Europe

Si les Belges ne sont pas les seuls en Europe à commettre des infractions routières, ils sont parmi les plus mauvais élèves. Parmi les ressortissants des pays européens ayant commis une infraction routière en France en 2014, les Belges font partie des plus mauvais élèves. On enregistre en effet 411 000 infractions allemandes (81.000.000 d’habitants), 372 000 infractions commises par des Néerlandais (17.000.000 d’habitants), 412 000 par des Espagnols (47.000.000 d’habitants) et 35 000 pour les luxembourgeois (550.000 habitants).

De nouvelles réglementation depuis le 1er juillet

Depuis le 1er juillet, de nouvelles règles sont entrées en vigueur en France concernant la sécurité routière. Les conducteurs n'ont désormais plus le droit de conduire en portant une oreillette ou un casque pour téléphoner ou écouter de la musique.

Le taux d'alcoolémie des conducteurs disposant d'un permis probatoire est abaissé de 0,5g/l à 0,2 g/l de sang. Dans le viseur, les conducteurs ayant leur permis depuis moins de trois ans (deux ans en cas de conduite accompagnée) et ceux qui doivent le repasser après la perte de leurs 12 points ou l'annulation de leur permis.

La vitesse maximale autorisée est abaissée de 10km/h sur trois routes jugées accidentogènes, passant de 90km/h à 80km/h. Les axes concernés sont la RN7 dans la Drôme (18 km entre Valence et Crozes-Hermitage), la RN57 en Haute-Saône (14 km entre Vesoul et Rioz) et la RN151 dans l'Yonne et la Nièvre (32 km et 17 km, entre Auxerre et Varzy).


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité belgique international