Confinement : plus de 300 000 personnes vivent dans un logement sur-occupé dans les Hauts-de-France

La sur-occupation est particulièrement importante à Lille et à Amiens. / © MAXPPP
La sur-occupation est particulièrement importante à Lille et à Amiens. / © MAXPPP

Une étude de l'Insee sur l'occupation des logements dans les Hauts-de-France permet d'imaginer les différentes situations de confinement dans la région. 

Par Clara De Beaujon

En 2016, l'Insee publie une étude sur l'occupation des logements dans les Hauts-de-France. Alors que les 6 millions d'habitants de la région sont confinés depuis un mois et demi, les chiffres qu'elle met en avant permettent d'imaginer les différentes situations dans lesquelles nous sommes confinés. Isolement ou sur-occupation, certains ménages sont plus exposés que d'autres aux difficultés du confinement. 
 

Plus de 300 000 personnes vivent dans un logement sur-occupé dans les Hauts-de-France


Difficile d'être confiné quand on manque d'espace. Pourtant, c'est la situation que subissent 304 000 habitants de la région. Ils vivent dans un logement où le nombre de pièces est insuffisant par rapport à la structure du ménage. Le département de l'Oise est le plus touché des Hauts-de-France avec 7,1% de la population vivant dans un logement sur-occupé.
 
Les Hauts-de-France s'en sortent mieux que le reste du pays. / © INSEE
Les Hauts-de-France s'en sortent mieux que le reste du pays. / © INSEE

La sur-occupation est aussi plus importante près des grandes villes comme Lille ou Amiens et au sud de la région, en se rapprochant de l'Île de France. De plus, 8 400 personnes vivent à quatre ou plus dans un logement d'une ou deux pièces. 
 

Le taux de sur-occupation des logements dans la région est de 5,1%, inférieur au niveau national où il atteint 8,1%. 
 

Plus de 800 000 personnes vivent seules, dont 20% sous le seuil de pauvreté


À l'inverse, il peut-être difficile d'affronter seul la période de confinement. Outre la solitude psychologiue, l'isolement est difficile pour les personnes les plus fragiles qui ont besoin d'assistance ou celles qui disposent de moins de ressources. Dans les Hauts-de-France, 814 000 personnes vivent seules, soit 14% de la population des ménages. Parmi elles, une sur cinq vit sous le seuil de pauvreté. 
 
22% des personnes âgées habitant seules dans le Pas-de-Calais vivent sous le seuil de pauvreté. / © INSEE
22% des personnes âgées habitant seules dans le Pas-de-Calais vivent sous le seuil de pauvreté. / © INSEE

Un quart des personnes qui vivent seules sont âgées de plus de 75 ans. 
 
 

Presque 8 habitants sur 10 vivent dans une maison individuelle 

 

L'accès à l'extérieur est particulièrement apprécié pendant le confinement. C'est possible pour 78% des ménages des Hauts-de-france qui vivent dans une maison individuelle. Au total, 4 600 000 personnes sont concernées. À l'inverse, 1 200 000 personnes vivent dans un appartement.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus