• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Connaître le prix d'achat d'une maison ou d'un appartement ? Un site officiel recense désormais toutes les transactions

Image d'illustration / © MYCHELE DANIAU / AFP
Image d'illustration / © MYCHELE DANIAU / AFP

Grâce à un nouveau site gouvernemental, on peut désormais connaître le prix des transactions effectuées sur un bien immobilier. 

Par @F3nord

A combien a été vendue une maison dans votre quartier ? Quel est le dernier prix de vente d'un appartement que vous cherchez à racheter ? Peut-on connaître le prix de vente d'un terrain il y a 3 ans ? 

A toutes ces questions, on peut désormais répondre "oui". Depuis le 24 avril, les prix des biens immobiliers sont librement consultables en ligne sur DVF (demande de valeur foncière). Un site officiel (de la direction générale des Finances publiques) conséquence de l'application loi dite "Essoc" (pour un Etat au service d’une société de confiance). Un objectif de transparence qui peut permettre à chacun de mieux évaluer son propre bien. 
 


Ce type d'information était auparavant assez difficile à obtenir. Désormais, il suffit de faire une recherche sur la parcelle recherchée, en tapant le nom de la commune et en naviguant sur la carte. Seule restriction : seules les ventes des cinq dernières années (depuis 2014) sont répertoriées. 
 
Capture d'écran du site DVF
Capture d'écran du site DVF


Un exemple à Allennes-les-Marais


Un exemple dans le Nord. Commune d'Allennes-les-Marais. Section cadastrale A (la commune en compte 2). Les parcelles qui ont fait l'objet de transactions depuis 5 ans apparaissent en bleu. Allons à la parcelle 5052 : une maison de 36m2. Elle a été vendue 57720 euros en 2015 puis revendues 60000 euros en 2016. 
 


Pour chaque parcelle, on peut connaître le type de bien (appartement, maison, dépendance, terrain...), sa superficie, le nombre de pièces, la date de la transaction et donc le prix des dernières ventes (hors frais de notaire ou d'agence). L'état général du bien concerné n'est pas précisé. 

Le site de l'application DVF précise que tout n'est pas encore accessible : "La remontée des données DVF peut être lente : ainsi, il manque encore une partie des données de l'années 2018, et c'est sans doute le cas de quelques mutations intervenues au cours des années précédentes. Pour les données plus anciennes, la direction générale des Finances publiques sera un meilleur interlocuteur."

 

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus