COP26. D'une durée de vie de 20 à 30 ans, comment sont recyclées les éoliennes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvia Bouhadra
Les Hauts-de-France comptent 482 parcs éoliens.
Les Hauts-de-France comptent 482 parcs éoliens. © FTV

Une éolienne fonctionne entre 20 et 30 ans. Les Hauts-de-France sont la région qui compte le plus d’éoliennes en France. La question de leur fin de vie se pose aujourd'hui.

Avec 482 parcs éoliens, les Hauts-de-France sont la région qui compte le plus d’éoliennes en France. En comparaison, l’Île-de-France compte 12 parcs et la Bourgogne-Franche-Comté, 88.
Ainsi, plus d’un tiers des éoliennes françaises se trouvent dans la région et produisent plus du quart de la puissance du pays, soit 4 929 Mégawatts.

En France, les premières générations d’éoliennes ont été installées à une échelle industrielle à partir des années 2000. Cependant, les éoliennes ne fonctionnent qu’entre 20 et 30 ans. Ainsi, dans les années à venir, on estime à 1 500 le nombre d’éoliennes arrivant en fin de vie et devant être retirées du réseau.

Alors, lorsqu’on évoque l’énergie éolienne, beaucoup s’inquiètent du recyclage de ces équipements culminants parfois à plus de 120 mètres. 

Recyclables à hauteur de 90 %

"Nos éoliennes sont recyclables jusqu’à 98 % de leur masse. Il n’y a pas beaucoup d’autres éléments qui se recyclent à ce point", affirme Camille Girard, responsable de la communication pour Valorem, société spécialisée dans les installations de production d’énergie renouvelable. Valorem a inauguré son premier parc éolien dans les Hauts-de-France en 2010.

À l’heure actuelle, une éolienne est, en effet, recyclable à plus de 90 %, car la base et le mât qui constituent la majorité de l’engin, sont composés d'acier et de béton. Des matières qui se recyclent facilement. "Aujourd’hui, 90 % des éoliennes en France ne contiennent aucune terre rare", affirme France énergie éolienne sur son site internet.

Les pales, difficiles à recycler

Or, la partie rotative de l'éolienne, la pale ou rotor, pose davantage de problème. D'ici 2023, plus de 14 000 pales d'éoliennes seront mises hors service en Europe. Or, elles ne se recyclent qu'à hauteur de 35 %. "La pale est composée de matériaux composites : de la résine époxy et des fibres de verre", continue Camille Girard.

Aujourd’hui, les pales d’éoliennes démantelées sont soit confiées à des décharges, soit incinérées, ce qui a un certain coût. Attention, en France et en Europe, il est purement et simplement interdit de les enterrer dans les décharges. Contrairement à d'autres pays, comme les États-Unis.

Des solutions d’avenir

Alors pour recycler au mieux les pales d’éoliennes, quelques solutions existent ou bien sont en cours de développement. "Nous procédons au revamping de nos éoliennes, explique le responsable de communication de Valorem, cela signifie que nous retapons nos éoliennes, nous remplaçons les pièces jusqu’à ce que ne soit plus rentable économiquement".

Camille Girard évoque également la possibilité d’ici quelques années de recycler entièrement les rotors :

Une pale, c’est franchement la même chose qu’une coque de bateau. C’est la même composition et le secteur nautique arrive déjà à recycler les coques de bateau en extrayant la fibre de verre. Nous collaborons avec le milieu nautique et nous espérons des transferts de technologie pour appliquer ça sur le monde de l’éolien.

Camille Girard, responsable de communication pour Valorem

La conception de pales à partir d’autres matières (écoconception), plus facilement recyclable est également sur le tapis. L’institut de recherche technologique Jules Verne situé près de Nantes travaille sur le projet "Zebra" en collaboration avec les acteurs du secteur éolien. Celui-ci a pour objectif de mettre sur le marché, d’ici 3 ans, des pales d’éoliennes 100 % recyclables, fabriquées à partir d’une résine thermoplastique.

Une nouvelle génération d’éoliennes

Autre nouveauté, pour les projets à venir, une nouvelle génération d'éoliennes plus grandes mais aussi beaucoup plus productives doit remplacer les modèles plus anciens. On pourrait ainsi réduire de moitié le nombre d'éoliennes tout en produisant plus d'électricité. "Sur le parc d’Ablaincourt, inauguré il y a un an dans les Hauts-de-France, nous avons installé des éoliennes atteignant les 180 mètres. Il y en a deux fois moins qu’avant et elles produisent davantage", explique Camille Girard. "En 15 ans, les éoliennes ont gagné 20 % de hauteur et trois fois plus de puissance. Nous remplacerons les anciennes par ces nouvelles éoliennes", conclut-il.

Dans le cadre de la COP26, France 3 Hauts-de-France lance l'opération #LesHautsEnVerts du 1er au 14 novembre. Retrouvez chaque jour nos reportages en lien avec la protection de l'environnement sur notre hdf.france3.fr.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.