COP26. 10 questions pour comprendre ses enjeux sur le climat avec François Gemenne du GIEC

Publié le Mis à jour le
Écrit par François Gemenne avec Stéphane Mazzorato
Illustration
Illustration © Sébastien Jarry / Maxppp

A l’occasion de la 26e conférence des Nations unies sur le climat, qui se tient du 31 octobre au 12 novembre 2021 à Glasgow (Ecosse), France 3 Hauts-de-France a proposé au chercheur François Gemenne de répondre à dix questions sur le réchauffement climatique.

La COP26 a comme objectifs d'accroitre les engagements des Etats contre le réchauffement de la planète, de développer l’aide financière aux pays les plus pauvres (qui sont aussi les moins pollueurs) et de faire progresser la justice sociale dans le monde.

A l'issue du Sommet de Glasgow, les 195 pays participants devront notamment s'engager à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre pour tenter de limiter le réchauffement climatique en dessous de +1,5° C par rapport au début du XXe siècle.

La crise climatique s’aggrave dans le monde entier et atteint des niveaux inédits

Selon le dernier rapport du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), rédigé par 234 scientifiques de 66 pays, les prévisions climatiques sont très pessimistes. L’activité humaine provoque depuis 2000 ans un réchauffement de la planète à un rythme que le globe terrestre n’a jamais connu : la concentration en dioxyde de carbone (CO2) dans l’air est à son plus haut niveau depuis 2 millions d’années, le niveau des mers s’est élevé à un taux jamais vu depuis 3 000 ans, les glaciers ont reculé de 40% depuis 1950… Conséquences : des phénomènes météo extrêmes vont se produire de plus en plus fréquemment.  

Peut-on encore agir contre le réchauffement climatique, pourquoi les négociations avancent-elles si lentement, pourquoi les pays pauvres sont-ils plus touchés, peut-on changer les choses en agissant au quotidien ? Voici quelques-unes des questions que nous avons posées à François Gemenne dans une série à découvrir en exclusivité sur nos antennes, « Deux minutes pour la planète ». Chaque jour une vidéo en ligne sera diffusée après les 19/20 de France 3 Nord Pas-de-Calais et Picardie.

François Gemenne, spécialiste de géopolitique de l’environnement et des migrations, est chercheur à l’Université de Liège (Belgique), où il dirige l’Observatoire Hugo. Il enseigne également à Sciences Po Paris et à la Sorbonne et est un des principaux auteurs du GIEC (ou Intergovernmental Panel on Climate Change, IPCC, en anglais).

"Deux minutes pour le climat" : Urgence climatique : peut-on encore agir ? par François Gemenne


Peut-on encore agir ? Oui. Chaque dixième de degré compte. Chaque émission de dioxyde de carbone compte. La lutte contre le changement climatique, ce n’est pas blanc ou noir, ce n’est pas binaire. Bien sûr nous ne pourrons pas éviter la catastrophe : comme on l’a vu cet été, la catastrophe est déjà là.

Même si nous arrêtions maintenant toutes nos émissions de gaz à effet de serre, le changement climatique se poursuivrait pendant plusieurs centaines d’années. Au cours de nos vies, il n’y aura pas de retour en arrière.  Le changement climatique que nous avons engagé depuis la fin du XIXe siècle est irréversible.

Alors bien sûr, dit comme ça, ça peut sembler très fataliste. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il est encore possible d’agir, parce que le niveau de réchauffement qu’on va connaître dans le futur va largement dépendre de nos émissions actuelles.

Si on continue les trajectoires actuelles, on va tout droit vers un réchauffement de 4°C d’ici 2100. Si les gouvernements respectent leurs promesses – ce qui reste à prouver, évidemment – alors on peut passer à une hausse de 2,7°C. Et si on est plus ambitieux encore, on peut même envisager de respecter l’Accord de Paris et son objectif de 2°C maximum d’ici 2100.

Et ça c’est capital, parce que le changement climatique n’est pas du tout, du tout le même à 4°C et à 2°C : à 2°C, le risque de canicule extrême est multiplié par 5,6. Et à 4°C, il est multiplié par 9,4.

Et ça, ça dépend de nous.

 

#LesHautsEnVert

Dans le cadre de la COP26, France 3 Hauts-de-France lance l'opération #LesHautsEnVert du 1er au 14 novembre. Vous retrouverez chaque jour nos reportages et articles en lien avec la protection de l'environnement sur notre site hdf.france3.fr.

"Deux minutes pour la planète". Chaque jour, une vidéo en ligne et diffusée après les 19/20 de France 3 Nord Pas-de-Calais et Picardie.

Suivez également la COP 26 en ligne avec les mots-dièse #COP26, #COP26Glasgow, #ClimateChange, #TogetherForOurPlanet

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.