Coronavirus - Les perles du confinement : contrôlé à plus de 50km de chez lui, il allait "chercher du cassoulet"

Après une semaine de confinement, les gendarmes de Picardie en ont vu de toutes les couleurs. Ils ont compilé les excuses les plus improbables reçues lors des contrôles de déplacements. Et ça vaut le détour !

Depuis mardi 17 mars, chacun doit être muni d'une attestation avec un motif valable de déplacement
Depuis mardi 17 mars, chacun doit être muni d'une attestation avec un motif valable de déplacement © Maury Golini / MAXPPP
Cela fait désormais plus d'une semaine que les Français sont confinés. Interdiction de sortir de chez soi sauf si c'est justifié, encore faut-il avoir avoir la même vision de "motif valable". Les gendarmes de l'Aisne, l'Oise et la Somme ont compilé les justifications les plus improbables données lors des contrôles. 
   

Les amoureux des plantes et de la nature

"Je dois aller dans mon jardin potager qui est à un kilomètre en motoculteur."

"Je vais me balader en forêt."

"Je vais acheter des graines pour planter des fleurs.

 

Les bricoleurs du dimanche

"Je vais laver ma voiture." qui va de paire avec "je vais gonfler mes pneus. 

Les esprits logiques

"Je vais faire une promenade digestive, je suis tout seul ça ne risque rien."

"Je dois apporter des vêtements à mon mari, mais c'est ma fille qui doit m'amener." 
"Je vais faire le plein dans la station la moins chère."

"Je vais faire les courses à X." Alors que la personne roule dans le sens opposé de la ville X. 
"Je suis allé faire des courses." Alors que la personne en question est ressortie du magasin les mains vides.

"Je suis allé faire des courses" (bis). Mais sans attestation de déplacement, sans permis de conduire et sans assurance du véhicule... 
 

Les bons vivants

"Je vais boire l'apéritif chez mon frère."

"Je vais chercher du cassoulet." À plus de 50 km du domicile...
"Il fait beau, j'ai décidé de faire un barbecue près de l'étang." Alors que la personne a déjà été verbalisée à 4 reprises au cours des 3 dernières semaines.

Sans compter tous ceux qui bravent les règles de confinement par amour pour aller voir sa petite amie ou son petit copain.
 
Rappel des consignes
Depuis mardi 17 mars 2020, il est conseillé de rester au maximum chez soi pour éviter la propagation du Covid-19. Si les déplacements sont indispensables, chaque personne doit être munie d'une attestation soit en version imprimée, soit recopiée à la main, soit sur son téléphone. Cette attestation doit être renouvelée pour chaque déplacement. Pour ceux qui sont dans l'obligation d'aller travailler, un justificatif de déplacement professionnel rempli par l’employeur suffit.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société