Coronavirus : le tourisme de mémoire reprend petit à petit dans les Hauts-de-France

Publié le Mis à jour le
Écrit par Justine Saint-Sevin
Les plaines de la Somme vues depuis le mémorial national australien de Villers-Bretonneux.
Les plaines de la Somme vues depuis le mémorial national australien de Villers-Bretonneux. © Eline Erzilbengoa / France 3 Picardie

Les sites mémoriaux des Hauts-de-France reprennent progressivement leur activité. Point de situation et liste non exhaustive de lieux à visiter qui pourraient vous donner quelques idées de sorties.
 

"On n’attendait que ça", lâche soulagé Vincent Laude à l’autre bout du fil. Il faut dire qu’après une fermeture de plusieurs mois à cause du Covid-19, les touristes peuvent enfin faire leur retour dans l’antre du mémorial de Thiepval. Alors que certains musées et autres sites de mémoires régionaux ré-ouvrent leurs portes au public, le responsable du centre d’accueil et du musée de Thiepval ne peut cacher son enthousiasme.
 

Des touristes européens au rendez-vous

 

En terme de fréquentation, le centre d’accueil, qui est gratuit a délivré 236 entrées et la partie musée, qui est elle payante, 73. C’était une journée assez honorable pour le mois d’août notamment compte tenu des circonstances. C’est même assez encourageant puisque on a retrouvé nos visiteurs étrangers, essentiellement des Néerlandais, des Belges et des Britanniques. Après, dans la durée, on ne sait pas si nos groupes de septembre, notamment scolaires qu’ils soient étrangers ou régionaux, seront au rendez-vous. On reste tout de même dans l’incertitude la plus complète. On vit au jour le jour.  

Vincent Laude, responsable centre d’accueil et musée de Thiepval


L’inquiétude qui entourait surtout l'absence des touristes étrangers s’est aussi en partie dissipée au Mémorial national australien de Villers-Bretonneux, où tout est de nouveau accessible depuis le 9 juin. "Forcément, nous n’avons pas les visiteurs australiens, mais en dehors de ça, les Français et les étrangers de nationalités européennes sont là", précise une membre de l’équipe de l’accueil du Mémorial.

Si une sortie dans la Somme vous tente, vous pouvez également sans souci faire un détour par le musée d’Albert qui accueille du public depuis le 11 juillet. Dans l’Oise, l’ensemble des musées de Compiègne est ouvert. Si vous préférez une sortie dans le Pas-de-Calais, vous pouvez vous tourner vers le mémorial Notre-Dame-de-Lorette à Ablain-Saint-Nazaire.

Néanmoins, dans certaines villes comme Arras la reprise est plus difficile. L'absence des visiteurs non européens se fait particulièrement ressentir. 
 
 

Les mémoriaux qui fonctionnent presque comme avant


D'autres encore, ouvrent leurs portes et sont prêts à accueillir du public, mais dans des conditions un peu différentes de l'avant coronavirus. Pour ce qui est du Mémorial national du Canada, niché à Vimy, les monuments, les sentiers et le centre d’accueil sont par exemple accessibles, mais aucune visite guidée n’est possible.

Et si vous aviez l’habitude ou l’intention de faire un crochet vers la tour d’Ulster, à Thiepval, il faudra probablement revoir un peu vos plans. "Les deux gérants Nord Irlandais n’ont pas encore ré-ouvert leur café et ne peuvent accueillir personne dans les locaux. Il est néanmoins possible de se promener dans le parc et des visites de tranchées peuvent être organisées", précise Vincent Laude.

Le centre d’accueil du Mémorial terre-neuvien situé à Beaumont-Hamel et son mythique caribou de bronze est quant à lui fermé.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.