Coronavirus - Dans un village de l'Oise, le confinement s'organise par sms

A Vignemont dans l'Oise, la mairie organise la solidarité pendant le confinement. / © Google street view
A Vignemont dans l'Oise, la mairie organise la solidarité pendant le confinement. / © Google street view

A Vignemont dans l’Oise, la Mairie s’est organisée pour que ses 400 administrés ne manquent de rien pendant la période de confinement. Livraison de médicaments à domicile, commandes groupées de produits alimentaires et de fioul pour le chauffage... La solidarité fonctionne à plein.

Par Tristan Baudenaille

C’est par SMS que la Mairie prévient ses habitants des prochaines livraisons. « Rappel : commande groupée de fruits et légumes », « Information Pharmacie », autant de messages reçus chaque jour ou presque par les habitants de Vignemont, petit village de l'Oise d'un peu plus de 400 habitants.
 


« Je passe par une application qui me permet de faire une liste de diffusion. Je peux enlever ou ajouter des gens. C’est très pratique, surtout dans une commune de petite taille. » explique Benoit Greugny, adjoint au maire. « À la base, cela nous servait surtout pour les problèmes d’eau potable mais avec la situation actuelle, nous avons décidé d’en élargir l’utilisation. »

Pendant la période de confinement, la Mairie de Vignemont a par exemple décidé de faire venir des producteurs locaux dans le village. Ainsi, les habitants peuvent se fournir en fruits et légumes, en viande et en produits laitiers au moins une fois par semaine. « On a convenu des produits, des quantités... J’ai tout reçu par mail avant de revenir mercredi avec mon camion. » explique François Bron, artisan crémier. « L’initiative m’a plu, c’est gagnant-gagnant. J’ai même refusé de fournir de grandes enseignes car je préfère le local. » Le réglement, lui, pourra s'effectuer sur place auprès du commerçant.
 

Bien manger, se soigner et mieux respirer

En plus des livraisons alimentaires, la municipalité est entrée en contact avec un horticulteur du secteur, Pascal Martin : « Cela me permet de garder la tête hors de l’eau financièrement, car je n’ai pas pu écouler ma production de plantes pour les Rameaux. Au moins, je vais pouvoir vendre des plants de légumes ou des géraniums aux gens qui s’occupent de leur jardin. »

Une pharmacienne a également pris contact avec le maire pour proposer de livrer les médicaments à domicile. Elle récupère les cartes vitales et les ordonnances le matin et repasse l'après-midi. « C’est surtout pour les personnes vulnérables, détaille Marion Petit. Cela leur évite de se déplacer dans un endroit potentiellement dangereux. »

Plus étonnante, l'initative de Laetitia Raimond. Cette sophrologue de profession organise des séances de méditation en ligne par le biais d’un atelier de création audiovisuelle. Rendez-vous est pris sur Facebook et YouTube tous les mardis soirs à 19h jusqu’à la fin du confinement.Une manière, pour elle, d'offrir aux confinés une pause et un espace de tranquilité.

Sur le même sujet

Les + Lus