• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

“Un don inestimable” : 4500 négatifs de photos stéréoscopiques donnés à la bibliothèque de Saint-Omer

© I.girardin
© I.girardin

La bibliothèque d’agglomération du pays de Saint-Omer vient de bénéficier d'un don exceptionnel de 4 500 négatifs de photos "stéréoscopiques" . Grâce à Pierre Descelers dont le grand-père, Charles Descelers, ancien pharmacien, a photographié la ville et ses environs de 1900 et 1920.

Par Isabelle Girardin

Un don exceptionnel de 3 caisses en bois et de tas d’autres petites boîtes où se trouvent plusieurs milliers de ces négatifs de photos stéréoscopiques, 2 clichés semblables mais légérement décalés. 4 500 plaques de verre déposées aux Archives de la Bibliothéque d’agglomération du pays de Saint-Omer par Pierre Descelers.
 

Charles Descelers, un pharmacien photo-reporter


Son grand-père, Charles Descelers, troisième génération de pharmacien du centre-ville, était aussi un photographe doté d'un oeil d'expert. On y découvre des témoignages de la vie quotidienne de Saint-Omer dans la première moitié du XXe siècle.

 
© I.girardin
© I.girardin



Sous la lumière apparait la construction de la gare, celle du pont, des fêtes religieuses, des ducasses, des cortèges, des clichés de famille et des événements qui ont fait l'histoire de France :
  • La visite de cheikhs algériens en 1904
  • La visite de Gaston Doumergue la même année
  • Le procès de la bande Pollet en 1908
 
© I.Girardin
© I.Girardin


Un travail de mémoire à répertorier minutieusement


Matthieu Bécuwe, le responsable du service des archives anciennes de la bibliothèque se dit "émerveillé" devant tout ce trésor.  Son travail d'identification commence et "grace aux inscriptions sur les boîtes et petit cahier de lignes tracées au crayon à papier, on sait à quoi correspondent les photographies", explique-t-il ravi. Et un cahier, qui détaille sur des lignes tracées au crayon à papier, ce à quoi correspondent les photographies.

 
© I.Girardin
© I.Girardin


Des documents délicats qu'ils faut protéger de la poussière et du choc en les enveloppant un par un dans des pochettes papier. Car ce sont des clichés au gélatino de bromure d'argent, très sensible. Des photos Noir& Blanc format carte postales.

 
Don d'un fabuleux Trésor photographique à la bibliothèque de Saint-Omer

 

Un trésor sorti d'un grenier à Renty 


Incroyable ! Car ces milliers de photos historiques qui ont traversée le siècle, dormaient dans un grenier, à Renty, chez Pierre et Augustine Descelers. Une anecdote les fait sortir de l'ombre : l'épouse de Pierre Descelers, le petit fils de Charles, veut lui offrir un tirage papier de la pharmacie.Un cadeau d'anniversaire qui ne sera plus une surprise !

Rapidement le prestataire de services a qui elle s'adresse reconnait la valeur de ce travail.  "Il m'a appelé dès le lendemain pour me demander si j'en avais d'autres", raconte Augustine Descelers. Le prestataire sensibilise le couple et tout naturellement, Pierre Descelers décide de donner les négatifs. "Ils seront mieux, tous, là-bas pour en faire profiter tout le monde, plûtot que de les voir dispersés."

 
© I.Girardin
© I.Girardin


Un don privé pour une bibliothèque publique. Sophie Barrère, Directrice de la culture à l'Agglomération du pays de Saint-Omer, explique que "le conseil communautaire accepté et officialisé rapidement ce don, trop content de disposer d'un fonds inestimable. Nous avons édité une convention écrite pour officialiser ce don très généreux."

Une partie de ces précieux témoignages sera exposée dans la Chapelle des jésuites du 28 juin au 6 septembre. Une sélection d'une trentaine de photo de ce fabuleux reportage sur la vie à Saint-Omer dans les années 1900.

 

Sur le même sujet

Tribune Nord. Le RC Lens peut faire durer le plaisir, le LOSC et VAFC en vacances ?

Les + Lus