• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Alexandre Benalla avait les clés de la villa du Touquet de Brigitte et Emmanuel Macron

La villa des macron au Touquet. En médaillon, Alexandra Benalla / © MAXPPP/FRANCE 3
La villa des macron au Touquet. En médaillon, Alexandra Benalla / © MAXPPP/FRANCE 3

Alexandre Benalla « vivait dans l'intimité du couple présidentiel » selon un proche du président Emmanuel Macron.

Par @F3nord

C'est un nouvel élément dans la masse d'information qui arrive de toute part dans l'affaire Benalla. Un élément anecdotique mais éclairant. Le journal L'Opinion rapporte ce lundi 23 juillet qu'Emmanuel Macron avait confié à Alexandre Benalla les clés de la villa du Touquet, dont sa femme est propriétaire.

Cette résidence secondaire située dans le centre ville de la station balnéaire est occupée quelques jours par an, souvent le week-end, par le président de la République et sa famille. Un élément qui appuie la proximité forte entre Emmanuel Macron et son chargé de mission à l'Elysée.

« Ses compétences ne sont sans doute pas la bonne explication : Benalla avait des fonctions subalternes, mais il vivait dans l'intimité du couple présidentiel. Il a donc eu à connaître des choses qui font qu'il avait un statut réel auprès du président, bien supérieur à son statut sur le papier », avance un proche du Président.
Alexandre Banalla (à gauche) aux côtés d'Emmanuel Macron au Touquet en juin 2017 / © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Alexandre Banalla (à gauche) aux côtés d'Emmanuel Macron au Touquet en juin 2017 / © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP


Alexandre Benalla accompagnait le couple Macron lors de toutes leurs vacances : à Marseille en août 2017, mais aussi pendant leur séjour à La Mongie, dans les Pyrénées, en décembre 2017. Il a souvent été pris en photo au Touquet aux côtés du Président de la République. 

Alexandre Benalla, l'employé de LREM Vincent Crase, filmés en train de malmener des manifestants le 1er mai, et trois hauts gradés de la préfecture de police soupçonnés d'avoir transmis à l'ex-conseiller de l'Elysée des images de vidéo-surveillance de l'incident ont été mis en examen dimanche soir.


 

Sur le même sujet

La Séquence du filmeur

Les + Lus