• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Un coup de grisou tue treize mineurs en République tchèque

Devant la mine / © RADEK MICA / AFP
Devant la mine / © RADEK MICA / AFP

Un coup de grisou a fait treize morts et dix blessés jeudi dans une mine de charbon dans l'est de la République tchèque, près de la frontière polonaise. 

Par AFP

"Au total nous avons treize mineurs morts, douze Polonais et un Tchèque, a déclaré à l'AFP Ivo Celechovsky, au lendemain de l'explosion de méthane survenue jeudi à la mine CSM à Karvina, à quelque 300 km à l'est de Prague.  A cause de l'incendie, "la température est très élevée sous la terre, il y a un risque de nouvelles explosions. L'extinction de l'incendie peut prendre plusieurs heures, voire plusieurs jours", a déclaré à la presse sur place le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, à l'issue d'une rencontre avec la direction de la mine, les secouristes et les mineurs. 


"L'action des équipes de secours a été interrompue" en attendant que les conditions s'améliorent, a-t-il ajouté, après avoir présenté ses condoléances aux familles
des victimes. Il a également confirmé l'envoi à Karvina d'une équipe de secours spécialisée polonaise. Le Premier ministre tchèque Andrej Babis devait aussi se rendre à Karwina dans la journée.  

"L'explosion dans la mine CSM est une grande tragédie", a-t-il tweeté. Les mineurs polonais travaillant dans la mine tchèque étaient en mission pour la société polonaise Alpex, a indiqué jeudi soir le porte-parole du groupe OKD. "Nous sommes une grande famille, c'est une tragédie terrible", a déclaré un mineur tchèque à la chaîne de télévision local Polar TV.
 
Un reportage d'Euronews sur l'accident (en allemand)
 

"Etat critique"


"Je devais travailler là. Je travaillais avec ces équipes tous les jours. Aujourd'hui on m'a envoyé ailleurs", a dit jeudi soir un mineur polonais à Polar TV. "J'ai envie de pleurer".

Selon les médias tchèques, l'explosion s'est produite jeudi vers 17H00 (16H00 GMT) à une profondeur de 880 mètres. Cinq victimes ont été retrouvées dès jeudi soir. La mort de huit autres mineurs portés disparus a été confirmée par la suite.

Le groupe OKD, qui gère la mine, est contrôlé par l'Etat. Il prévoit une extraction de cinq millions de tonnes cette année. Deux blessés ont été admis au services des grands brûlés d'un hôpital dans la ville voisine d'Ostrava. L'état de l'un d'entre eux, transporté à bord d'un hélicoptère, est considéré comme critique, tandis que l'autre est en état "stable" et sa vie n'est pas en danger, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'établissement, Nada Chattova.

Un mineur plus légèrement blessé a été hospitalisé à Karvina et sept autres ont été soignés sur place, selon les médias tchèques. L'accident de Karvina est la plus grave catastrophe dans une mine tchèque depuis celle survenue en 1990 dans une autre mine dans cette ville, où une explosion de méthane avait fait 30 morts.

En Allemagne, la fin des mines, c'est ce vendredi

Les "gueules noires" de la Ruhr plongent une dernière fois ce vendredi dans leur houillère de Bottrop. Une page majeure de l'histoire allemande se tourne, faite de solidarité ouvrière et de cathédrales industrielles désormais obsolètes.  Après des semaines de documentaires et d'éditions spéciales, tout le pays pourra suivre à la télévision à partir de 16H00 (15H00 GMT) cet adieu solennel à la houille, en présence du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et du président allemand Frank-Walter Steinmeier.

"Glückauf Kumpel!": vêtus de leurs casque et uniforme blanc, les mineurs se lanceront un ultime "Bonne chance camarade!", leur phrase rituelle lorsqu'il fallait percer
une "veine" et conjurer le danger toujours présent. Puis ils remonteront un dernier bloc de charbon, "l'or noir" allemand envoyé aux oubliettes par la houille étrangère à bas coût, pendant que la chorale charbonnière de la Ruhr entonnera le Steigerlied, l'hymne traditionnel des mineurs.

Les galeries creusées pendant 150 ans, soit six générations de mineurs, à la pioche puis à la foreuse, seront ensuite scellées et progressivement noyées par les eaux de ruissellement.

Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus