Coupe Davis : 3 raisons de penser que la finale aura (encore) lieu au Stade Pierre-Mauroy

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

On ne change pas les habitudes ? 

Du 23 au 25 novembre, la France joue la finale de la Coupe Davis face à la Croatie. Une certitude : elle se déroulera en France. Une quasi-certitude : le Stade Pierre-Mauroy devrait, pour la 3ème fois, accueillir l'événement. On vous explique pourquoi. 
   

Parce que Yannick Noah et les joueurs en ont envie


Un peu de superstition et une bonne dose d'habitude. Le capitaine de l'équipe de France Yannick Noah, ne cache pas son souhait de jouer la finale au Stade Pierre-Mauroy. « C’est un rêve de jouer à domicile. On a gagné les trois matchs à Lille sous mon capitanat. Ça nous a porté chance. (...) Il y a d’autres possibilités… on verra les candidatures. Mais Lille, c’est super !"», a-t-il dit pour faire passer un message. 
   

Parce que le Stade Pierre-Mauroy est libre à ces dates


La MEL et le Stade Pierre-Mauroy ont été prévoyants. Les dates de la finale ont été bloquées. Et le LOSC ne joue donc pas à domicile ce week-end là.

« On va faire un copié-collé des candidatures des deux finales précédentes. Et puis, on a aussi l’expérience de ce genre d’événement. Notre capacité de transport est aussi louée et on a des capacités d’hôtellerie et de restauration », explique à 20 minutes Damien Castelain, Président de la métropole européenne de Lille. 
   

Parce que le Stade Pierre-Mauroy est grand


Le Stade Pierre-Mauroy est naturellement candidat, parce qu'il a prouvé son savoir-faire. Parce qu'il a une capacité d'accueil difficile à égaler. Son seul concurrent : la U arena de Nanterre et ses 20 000 places. 

Pour la Fédération Française de Tennis, faire éventuellement le plein au Stade Pierre-Mauroy, c'est évidemment une bonne affaire financière. Depuis 2014, le Grand Stade détient le record de spectateurs pour un match de Coupe Davis avec 27 432 personnes pour la finale France-Suisse. 


 
Coupe Davis, dernière...
La finale de la Coupe Davis sera la dernière dans sa formule actuelle. Les joueurs français ont tous pris position contre cette réforme votée en août par la Fédération internationale de tennis (ITF). Rachetée par le groupe Kosmos et Gérard Piqué, la star du Barça, la nouvelle compétition, qui devrait voir le jour la saison prochaine, n'aura plus rien à voir avec le format actuel.

La Coupe Davis new look sera condensée sur deux semaines, une de qualifications et une phase finale, dans un lieu unique. Fini, les matches en cinq sets au cordeau, les ambiances de feria, les scénarios improbables...  

Le Stade Pierre-Mauroy est candidat pour l'accueil de cette nouvelle formule mais Madrid semble bien mieux placée.