Covid-19 : après la Somme, le département de l'Oise va distribuer gratuitement des masques à ses collégiens

Tout comme le département de la Somme, le conseil départemental de l'Oise a annoncé qu'il distribuera gratuitement deux masques en tissu aux collégiens pour la rentrée.
L'un des cartons de masques en tissu prévus pour les collégiens de la Somme
L'un des cartons de masques en tissu prévus pour les collégiens de la Somme © Valentin Cruard / FTV
La rentrée des collégiens se fera cette année masquée. Pour compenser l'achat de masques pour les familles, le conseil départemental de l'Oise a décidé d'en distribuer deux à chaque collégien. Des masques en tissu lavables et 100% isariens. Ils sont en effet produits dans l'usine Kindy, le fabricant français de chaussettes situé à Moliens. 

"Ils les auront pour la rentrée scolaire", assure la présidente du conseil départemental de l'Oise, Nadège Lefebvre. "Rien n’est plus important dans ce contexte si particulier que d’assurer la sécurité de nos enfants et de soulager, sans exclusive, le pouvoir d’achat des familles de notre département", ajoute-t-elle sur son compte Facebook. 
 

56 600 masques dans la Somme

Une initiative qui devrait également soulager les familles de la Somme. "Le département souhaite aider les familles en fournissant à chaque collégien de la Somme deux masques en tissu lavables", a déclaré le président du conseil départemental, Laurent Somon.

Au total, ce sont 56 600 masques lavables 50 fois qui seront fournis aux adolescents des 50 collèges publics et 17 collèges privés du département. "Les masques sont prêts, ils nous restent à organiser la logistique, leur distribution", a précisé le conseil départemental. Une initiative qui pourrait se répéter une fois les masques n'étant plus utilisables "Pour l'instant, nous sommes concentrés sur la rentrée, mais cela devrait se répéter en cas de besoin".
 
Pour les lycéens, le président du conseil régional, Xavier Bertrand, a annoncé le 24 août dernier que la Région fournirait un masque gratuit à tous les élèves.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société coronavirus/covid-19 santé