Covid-19 : des composants pour le vaccin à l'usine GSK de Saint-Amand-les-Eaux

Publié le
Écrit par Anas Daif avec C. Colnet, E. Delebecque

L'usine GSK de Saint-Armand-les-Eaux dans le Nord est en pleine production de l'adjuvant, une composante indispensable au futur vaccin de la Covid-19. Le site veut embaucher une centaine de personnes pour multiplier la fabrication par dix. 

L'usine de Saint-Amand-les-Eaux (Nord) du laboratoire britannique GSK est sur le pas de course. Elle doit produire plusieurs centaines de millions de doses d'adjuvant en 2021, un composant indispensable pour certains vaccins anti-Covid. Cette substance vise à renforcer la réponse du système immunitaire face au virus. 

L'adjuvant va être fourni aux laboratoires développant des vaccins anti-Covid avec lesquels GSK a noué des partenariats. Le plus important est avec le français Sanofi, qui pourrait démarrer fin 2020 les essais cliniques de Phase 3, la dernière étape avant une demande d'autorisation. Il pourrait être mis en vente l'été prochain, si les résultats sont concluants. 

Un matériel très technique pour produire l'adjuvant 

C'est dans des cuves en acier très sécurisées, dans une petite pièce de l'usine, qu'est produite la substance. Le matériel de fabrication était déjà présent : il avait servi lors de la pandémie de grippe H1N1.  

"C'est un équipement très technique. Il y a une longue phase de formation de nos équipes, explique Elodie Plaisant, directrice de production. Il faut au minimum trois mois, et au bout de trois mois, la personne est toujours suivie par des 'parrains' qui l'accompagnent jusqu'au jour où elle va produire seule.
 
"Concrètement, nous allons multiplier la production par dix, explique Eric Moreau, directeur de l'usine. L'objectif c'est d'être prêts à délivrer nos doses d'adjuvant lorsque le candidat vaccin sera disponible." L'objectif : être présent le Jour J, lors la commercialisation du vaccin

L'usine dit avoir "anticipé le redémarrage de production de l'adjuvant" et désormais "on monte en puissance pour passer en deux équipes, puis trois équipes, et éventuellement le week-end", indique Eric Moreau, directeur de l'usine. "L'objectif est de produire vite et bien."

Le site a annoncé le recrutement d'une centaine de salariés pour accompagner le développement de la production.