Covid-19 : nouveau variant identifié, hôpitaux sous tension, fermeture des discothèques... La Belgique confrontée à la recrudescence de l'épidémie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Paolo Philippe
Des soignantes à l'hôpital de Valenciennes.
Des soignantes à l'hôpital de Valenciennes. © FREDERIK GILTAY

"C'est un variant suspect, on ne sait pas si c'est un variant très dangereux", a déclaré vendredi 26 novembre le ministre de la Santé belge, Frank Vandenbroucke.

Le Covid-19 a fait un retour brutal dans la vie de nos voisins belges. Il y a d'abord eu les annonces du gouvernement, qui a décidé de serrer la vis en fermant les discothèques notamment, et cette nouvelle qui n'augure rien de bon. Le variant détecté en Afrique du Sud et absent d'Europe jusqu'ici a été détecté en Belgique, a annoncé vendredi 26 novembre le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke.

"On a un cas qui est maintenant confirmé de ce variant. Il s'agit de quelqu'un
qui venait de l'étranger, qui a été testé positivement le 22 novembre et qui n'était
pas vacciné", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. Au même moment, les Belges apprenaient que leur vie allait changer jusqu'au 15 décembre, au moins.

Des hôpitaux sous tension

Confrontée à une forte hausse des contaminations comme partout en Europe, la Belgique a décidé de fermer ses discothèques et appelle la population à limiter au maximum ses contacts et ses activités en intérieur. 

"Nous voulons vraiment éviter aujourd'hui que trop de personnes soient trop près les unes des autres", a justifié le Premier ministre Alexander De Croo, lors d'une conférence de presse, en précisant que "la pression sur les hôpitaux ne cesse d'augmenter".

>> Covid-19 : les chiffres qui montrent que nous sommes entrés dans la 5ème vague dans le Nord et le Pas-de-Calais

Les cafés et restaurants fermeront par ailleurs à 23 heures, alors que la règle des "six maximum" fait son retour, comme l'interdiction des "réunions privées". Un point sera fait le 15 décembre en Belgique, où 17 000 cas de contaminations sont recensés en moyenne chaque jour et où la courbe des hospitalisations est "supérieure aux courbes les plus pessimistes".

Un variant "préoccupant"

Interrogé sur la découverte en Belgique du variant identifié en Afrique du Sud, le professeur de santé publique au CHU de Lille, Philippe Amouyel, explique que le variant est "préoccupant". "Ce qui va faire la différence, c'est de savoir s'il est plus ou moins transmissible que le variant Delta. En attendant, la meilleure chose à faire, c'est la troisième dose."

"C'est un variant suspect, on ne sait pas si c'est un variant très dangereux",
a souligné de son côté le ministre de la Santé belge, Frank Vandenbroucke, alors que le nouveau variant, B.1.1.529, présente un nombre "extrêmement élevé" de mutations et "nous pouvons voir qu'il a un potentiel de propagation très rapide", a déclaré le virologue Tulio de Oliveira.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.