Déconfinement : la Belgique accélère le retour à l'école

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Les écoles maternelles de Belgique fermées à la mi-mars en raison du coronavirus pourront de nouveau accueillir leurs élèves à partir du mardi 2 juin, a annoncé mercredi soir le gouvernement belge en soulignant l'évolution "encourageante" de la pandémie.

Dans ce pays, le retour progressif à l'école, depuis le 15 mai, ne concernait jusqu'à présent que quelques niveaux de primaire et de secondaire jugés prioritaires.

Aucune date n'avait été fixée pour la réouverture des maternelles quand la Première ministre Sophie Wilmès avait annoncé fin avril un assouplissement très graduel des mesures de confinement.

Or plusieurs éléments plaident désormais pour le retour des plus petits à l'école selon le collège d'experts consulté par le gouvernement belge pour cette crise sanitaire.


Moins contagieux ?


D'une part les enfants sont "moins affectés par le virus" et "moins contagieux", et d'autre part "les indicateurs pertinents dans le suivi de l'évolution de la propagation du COVID-19 continuent à être encourageants", est-il souligné dans un communiqué.
 
Dans ce pays de 11,5 millions d'habitants, la pandémie a causé la mort de plus de 9.300 personnes à ce jour, mais les chiffres quotidiens des décès et des nouvelles admissions à l'hôpital sont désormais en baisse constante et la pression sur le système de soins s'allège.

Conséquence, "l'ensemble des cours dans les écoles maternelles pourront reprendre à partir du 2 juin", et "à partir du 8 juin (avec une journée +test+ possible le 5 juin)" pour tous les niveaux de primaire, indique le communiqué.


Pas de distanciation pour les maternelles


Ces élèves ne doivent pas porter de masque, et pour ceux des maternelles "le respect des distances de sécurité n'est pas nécessaire", est-il ajouté.

Lors des récréations, les enfants doivent jouer autant que possible avec leurs camarades de classe et ne pas se mélanger aux autres.

Concernant les enseignants le port d'un masque couvrant la bouche et le nez reste "fortement recommandé" sauf pour ceux qui s'occupent des enfants des maternelles.

Une nouvelle réunion autour de Mme Wilmès associant les experts et les présidents des entités fédérées (régions, communautés) est prévue le 3 juin pour évoquer notamment la reprise d'activité des cafés et restaurants.