Déconfinement - La pêche de loisir va pouvoir reprendre dès le 11 mai dans les Hauts-de-France

A partir du 11 mai, les pêcheurs des Hauts-de-France pourront à nouveau lancer leurs lignes. / © FTV
A partir du 11 mai, les pêcheurs des Hauts-de-France pourront à nouveau lancer leurs lignes. / © FTV

A partir du 11 mai, les pêcheurs des Hauts-de-France vont pouvoir retourner lancer leurs lignes dans les cours d'eau et plans d'eau de la région. Certaines restrictions locales demeurent néanmoins.

Par Jennifer Alberts

Dans les Hauts-de-France, aucun n'arrêté n'avait interdit la pêche. Certains préfets avaient interdit l'accès aux berges et aux espaces naturels obligeant d efacto les pêcheurs à rester chez eux. Dans la Somme, pas d'arrêté de ce type mais les mesures de confinement ne permettent pas l'activité de pêche.

Bien que la région soit rouge, il est possible dès le 11 mai d'aller à la pêche. "C'est une très bonne nouvelle", pour Jean-Philippe. Ce pêcheur de la Somme n'a pas pu sortir ses cannes depuis deux mois. Mais après quelques incezrtitudes, c'est finalement officiel : la pêche va enfin pouvoir reprendre dans les rivières, les étangs et les lacs des Hauts-de-France. 
 

Mais pas partout. Certains lieux restent fermés au public, et donc aux pêcheurs. Des lieux fermés par des arrêtés municipaux comme à Amiens où il est interdit de pêcher dans les hortillons où à Glisy où le marais n'est pas ouvert. Idem pour les plans d'eau ou les lacs accessibles à la baignade. "Les gens étaient demandeurs, explique Aryendra Pawar, directeur de la fédération de la pêche de la Somme. On sent qu'ils en avaient besoin. On va devoir répondre à pas mal de questions. Et personnellement, j'ai hâte de me retrouver au bord de l'eau !! "

Ainsi, si les pêcheurs du Pas-de-Calais vont pouvoir également ressortir leurs cannes dès le 11 mai, tous les plans d'eau ne leur seront cependant pas accessibles, notamment ceux situés dans des parcs et des jardins comme les parcs du Chevalier et d’Immercourt à Saint-Laurent-Blangy. Les plans d’eau de Calais, l’ensemble des plans d’eau appartenant à Eden62 (comme la Glaisière de Nesles…), les Ballastières d’Aire-sur-la-Lys, la Gare d’eau de Béthune, les étangs de Beauséjour et de Malhove, Labourse sont également interdits de pêche, précise la fédération.

Même chose dans le Nord, voici la liste des lieux autorisés : 
 
Des restrictions de lieux que les licenciés nordistes ont du mal à saisir : nombreux sont ceux qui ne comprennent pas pourquoi les berges des canaux sont à nouveau accessibles aux promeneurs mais pas aux pêcheurs.
 
Dans l'Aisne, c'est le député Jean-Louis Bricout qui a annoncé la bonne nouvelle aux pêcheurs du département sur sa page Facebook : 
 
En effet, "des restrictions locales demeurent, notamment pour les berges en agglomération ou autres", tient à préciser la fédération de pêche de l'Aisne. Une réouverture également accueillie avec bonheur par les pêcheurs de l'Oise qui préparent déjà leur matériel !

Les 5 fédérations de pêche des Hauts-de-France rappellent à leurs licenciés de respecter les gestes barrières et les distanciations sociales. Il est également demandé à ceux qui porteraient un masque et des gants ne pas les abandonner sur place.

Les Hauts-de-France comptent près 95 000 cartes de pêche.

Sur le même sujet

Les + Lus