Le déconfinement se fait progressivement dans les petits musées de l'Oise, l'Aisne et la Somme

La nouvelle salle du musée Antoine Vivenel à Compiègne, inaugurée en février dernier, est consacrée à deux périodes de la préhistoire, le Paléocène et ici le Magdalénien. / © Camille Di Crescenzo
La nouvelle salle du musée Antoine Vivenel à Compiègne, inaugurée en février dernier, est consacrée à deux périodes de la préhistoire, le Paléocène et ici le Magdalénien. / © Camille Di Crescenzo

Les musées de Compiègne ont rouvert au public dès le jeudi 14 mai. Ceux de Saint-Quentin, eux, accueillent le public depuis ce mardi 19 mai. Le temps de s'adapter aux consignes sanitaires, les petits musées reprennent progressivement du service.

Par Camille Di Crescenzo

Depuis le lundi 11 mai, les petits musées ont l'autorisation de rouvrir leurs portes au public. Néanmoins, avec les mesures sanitaires imposées liées à l'épidémie, la réouverture se fait très progressivement, selon les moyens et la configuration des lieux.

À Compiègne, les musées municipaux font partie des pionniers. Ils ont pu accueillir les visiteurs dès le jeudi 14 mai grâce à une anticipation des services de la ville dès l'annonce du Premier ministre Edouard Philippe.

Fabrication de protections en plexiglas, commande de gel hydroalcoolique et de masques pour les agents, il ne restait plus qu'à déterminer le sens du parcours, une tâche à laquelle s'est attelée la directrice, Delphine Jeannot : "Il faut que l'entrée et la sortie soient bien distinctes. Je suis allée faire le marquage moi-même. La réactivité des services, la configuration des locaux et la fréquentation assez faible dans nos musées font que nous avons été parmi les premiers à ouvrir, mais on reste en observation. Pour l'instant, ça se passe bien. On reprend notre programme. On avait une exposition qui devait ouvrir le 20 juin au musée Antoine Vivenel, sur Rahan, on la repousse au 18 juillet".


"Ça nous oblige à nous réinventer"

De la sécurité des agents au contrôle du flux des visiteurs, les musées doivent se démener pour respecter les consignes imposées par la crise sanitaire.

À Méru, le musée de la nacre prévoit une ouverture le 3 juin. Avec une fréquentation de 20 000 personnes par an, il est considéré comme un petit musée. En attendant sa réouverture, le temps est à la réflexion. "On a dû se poser beaucoup de questions. Les visites étant téléguidées, il n'y en a plus, souligne le directeur, Florentin Gobier. On a mis en place un système de visites numériques qui se fera sur smartphone ou tablette. Grâce au réseau wifi du musée, les visiteurs auront accès au portail des visites. Ils auront leurs écouteurs et pourront suivre la visite traditionnelle. Par contre, à l'étage, dans nos collections permanentes, on avait tout un tas de dispositifs tactiles qui permettait de toucher les matières. Tout cela n'est évidemment plus possible. On consommera avec les yeux."


Des musées ouverts dès ce mardi 19 mai

Ce mardi 19 mai, c'était au tour de la Cité des bateliers, à Longueil-Annel (Oise), de rouvrir ses portes. Consacré à la grande famille méconnue des mariniers, le musée a pris le temps de mettre en place le protocole sanitaire adéquat afin d'accueillir les visiteurs en toute sécurité.
 

A Saint-Quentin (Aisne), le musée des Beaux-Arts Antoine Lécuyer accueille lui aussi de nouveau des visiteurs. Pendant les deux mois de confinement, l'équipe a proposé sur sa page Facebook de découvrir chaque lundi une sélection d’œuvres et d'artistes présents dans les collections. Désormais, il est possible de les voir en s'y rendant directement, à condition d'être au maximum 20 personnes à faire la visite.
 

Toujours à Saint-Quentin, le musée des papillons rouvre également à partir de ce mardi, tous les après-midi, sauf le jeudi 21 mai (Ascension). L'entrée y est gratuite jusqu'au 29 août. 

À Amiens, le musée de Picardie se prépare quant à lui à rouvrir durant la première quinzaine du mois de juin. En attendant, il est possible de découvrir une oeuvre par jour sur leur page Facebook. 
 

Enfin, pour le grand musée du Domaine de Chantilly, seul le château ouvrira ses portes à compter du jeudi 21 mai au matin.
 Le parc et les Grandes Écuries demeurent fermées jusqu'à nouvel ordre.

Sur le même sujet

Les + Lus