Cet article date de plus de 4 ans

Un détenu tué dans la prison de Vendin-le-Vieil : suivez la conférence de presse du procureur de Béthune

Un détenu a été tué lundi par un autre prisonnier dans une cellule du centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil. Un fait rare qui pose de nombreuses questions. Suivez la conférence de presse du procureur de Béthune à partir de 11h. 
La prison de Vendin-le-Viel.
La prison de Vendin-le-Viel. © France 3
Un détenu tué par un autre détenu dans une prison ultra-sécurisé. Comment est-ce possible ? Que s'est-il passé ? A la suite du meurtre de ce lundi à Vendin-le-Vieil, l'enquête ne fait que commencer. La Police Judiciaire de Lille est chargé de déterminer les circonstances exactes de la mort de Geoffrey Debouver, 27 ans, condamné en 2014 à 20 ans de prison pour meurtre. Le procureur de Béthune est en conférence de presse ce mardi matin à partir de 11h30. A suivre en direct streaming sur notre site. 


Vendin-le-Vieil, une prison pour détenus dangereux

Mi-novembre, un détenu brésilien d'une quarantaine d'années avait été retrouvé pendu dans sa cellule de cet établissement sous haute sécurité. En juillet, un surveillant y avait été victime d'une prise d'otage par deux détenus. Trois heures durant, il avait été menacé par un manche de fourchette taillée, dans
la cellule de l'un des prisonniers. Les deux détenus, qui réclamaient leur transfert vers un autre centre pénitentiaire, avaient fini par se rendre et avaient été interpellés par le Raid.

En septembre 2015, un détenu était également parvenu à retenir le numéro 2 de l'établissement sous la menace d'un couteau pendant trois heures. En février 2016, il a été condamné en appel à six ans de prison supplémentaires par la cour d'appel de Douai (Nord).

Le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, conçu pour accueillir environ 230 prisonniers, est un établissement très récent, dont la construction s'est achevée
en septembre 2014. Il est "l'un des derniers établissements issus de la loi d'orientation et de programmation pour la justice de 2002", selon le site internet de l'Agence publique pour l'immobilier de la Justice (Apij).

"En prévision de l'arrivée des personnes détenues condamnées à de longues peines, des dispositifs de sûreté très perfectionnés ont été installés à Vendin-le-Vieil", indique le site.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société