Cet article date de plus de 4 ans

Dès dimanche, les vitres avant surteintées seront illégales sur une voiture

A partir de dimanche, il sera interdit de rouler avec des vitres avant (latérales et pare-brise) surteintées, sous peine de se voir infliger une amende de 135 euros et un retrait de trois points sur son permis de conduire.
Les conducteurs de véhicule dont les vitres avant (pare-brise et vitres latérales) sont surteintées seront sanctionnés d'une amende de 135 euros et se verront retirer trois points de permis à partir du 1er janvier, a prévenu, dès la mi-décembre, le Conseil national de la sécurité routière (CNSR). Le "taux minimal de transparence est de 70%" sur les vitres, était-il rappelé dans un communiqué, précisant qu'au-delà de ce seuil, le teintage des vitres était dangereux. Des boîtiers permettent de contrôler ce taux, mais les forces de l'ordre n'en sont pas encore toutes équipées.

"De l'extérieur, il devient difficile, voire impossible, de maintenir le contact visuel avec le conducteur et ainsi d'anticiper sa conduite", justifie la Sécurité routière, qui souligne par ailleurs qu'en cas de surteintage, il devient difficile d'observer des infractions type "usage du téléphone au volant ou le défaut de port de la ceinture". "Enfin, en cette période où la menace terroriste est particulièrement élevée", il est essentiel que les forces de l'ordre puissent observer à l'intérieur d'un véhicule et "réagir à tout comportement dangereux d'un conducteur ou passager".

135 euros d'amende

Les conducteurs avaient 6 mois pour mettre au norme leur véhicule, depuis la publication du décret datant du 13 avril. Au 1er janvier, en cas de non- respect, "les contrevenants s'exposent à une sanction identique à celle prévue pour le défaut de ceinture de sécurité ou l'usage du téléphone dans des conditions non permises par la réglementation, c'est-à-dire à une amende de 135 euros (contravention de 4e classe) assortie d'un retrait de 3 points sur le permis de conduire".

durée de la vidéo: 01 min 31
Route : les vitres avant surteintées deviennent illégales

Toutefois, des dérogations médicales seront accordées aux malades atteints des pathologies de la peau, a rappelé la Sécurité routière, indiquant que l'exemption est accordée au véhicule et non à la personne, si bien que le conjoint ou la conjointe d'une personne malade pourra également conduire le véhicule sans s'exposer à des sanctions. Enfin, les véhicules blindés bénéficieront également d'une dérogation.

Le grand rush

Près de  2 millions de voitures en France seraient concernées et les spécialistes sont débordés. Chez Glastint, à Marcq-en-Bareul (Nord), le carnet de rendez-vous est rempli. "Jeudi, on a fait 35 véhicules sur la journée, c'est astronomique", explique Philippe Samain, le gérant. "Il faudrait que les forces de l'ordre puissent comprendre qu'il sera impossible de retirer la totalité des films avant, avant la date limite".

Faire déteinter ses vitres coûte environ 90 euros chez un professionnel. La technique est assez simple. De la vapeur est diffusée sur le vitrage pour ramollir la colle des films teintés et les retirer progressivement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie sécurité routière société sécurité