Un document interne de Monsanto établit un lien entre glyphosate et cancer

Le Roundup, produit phare de Monsanto et désherbant le plus vendu au monde, contient principalement du glyphosate. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Le Roundup, produit phare de Monsanto et désherbant le plus vendu au monde, contient principalement du glyphosate. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Un fichier PowerPoint interne à la firme Monsanto a été révélé par deux médias flamand et néerlandais. Il évoque un lien entre le glyphosate contenu dans le Roundup et le risque de cancer.

Par Quentin Vasseur

Un document interne au géant américain Monsanto, datant de 2008, a été révélé ce mardi 10 octobre par le magazine flamand Knack et le journal néerlandais OneWorld

Ce fichier PowerPoint censé rester secret expose un lien entre le glyphosate que contient le Roundup et le cancer. On y lit notamment que "le Roundup influence une des phases cruciales de la division cellulaire ce qui pourrait à long terme mener au cancer"

Le Roundup est le produit phare de l'entreprise agroalimentaire Monsanto. Le glyphosate est d'ailleurs la substance herbicide la plus utilisée au monde, et son usage est défendu par un certain nombre d'agriculteurs.


Le document cite notamment le nom du biologiste français Robert Bellé, qui assurait en 2002 dans le magazine Chemical Research in Toxicology que le Roundup pouvait endommager l'ADN des cellules.


En mars 2015, un groupe d'experts de l'OMS (Organisation mondiale de la Santé) ont conclu que le glyphosate contenu dans le Roundup était "probablement cancérigène" pour l'homme.

Cette conclusion, qui a fait grand bruit, n'a pas été suivie par l'Agence européenne de la sécurité alimentaire ni par l'Agence européenne des produits chimiques. L'Union européenne s'apprête à renouveler pour dix ans la licence du glyphosate. 

Ci-dessous, le document PowerPoint interne à la firme américaine.
Ce contenu n'est plus disponible

Début octobre, le journal Le Monde avait publié les "Monsanto papers" dans lequel le quotidien informait sur certaines pratiques de désinformation de la firme américaines au sujet de la toxicité du glyphosate. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Neige et pagaille sur le littoral

Près de chez vous

Les + Lus