Drame d'Haubourdin : l'épouse et les trois enfants "morts par étouffement"

Quatre des cinq membres d'une même famille retrouvés morts mercredi soir à leur domicile d'Haubourdin (Nord), près de Lille, sont morts "par étouffement", a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Les corps des trois enfants, une fille de dix ans et deux garçons de quatre ans et six mois, ainsi que celui de la mère, 40 ans, et du père, 42 ans, avaient été découverts dans la soirée de jeudi par les pompiers à l'intérieur de la maison d'habitation, dans une partie résidentielle de cette petite ville de 15.000 habitants à 7 km à l'ouest de Lille.

Le père avait été retrouvé pendu, tandis que les quatre autres corps gisaient sur des lits, sous une couverture. L'homme avait "laissé un écrit, daté du 16 octobre, expliquant son geste", avait indiqué mercredi le procureur de la République de Lille, Frédéric Fèvre.

"Etouffement"

"L'épouse et les trois enfants sont morts par étouffement", a précisé jeudi à l'AFP le procureur, après que des autopsies ont été pratiquées. Cette conclusion laisse supposer que le père de famille a tué tous les siens avant de mettre fin à ses jours. "Des prélèvements ont été effectués, notamment sanguins, pour voir s'il y a des traces d'alcool ou de somnifère" sur les victimes, a-t-il ajouté. Selon le procureur, la famille n'était pas en situation de surendettement mais traversait "des difficultés financières". 

C'est la tante et la nounou des enfants qui, sans nouvelles de la famille, avaient donné l'alerte mercredi. La sûreté urbaine de Lille a été chargée de l'enquête.