Drame de Montigny-en-Gohelle : reconstitution des faits jeudi en présence des policiers

Montigny-en-Gohelle, rue de Lassigny le 29 mars 2013 / © Fabien Garreau - France TV
Montigny-en-Gohelle, rue de Lassigny le 29 mars 2013 / © Fabien Garreau - France TV

Une reconstitution des faits aura lieu jeudi 16 juillet à Montigny-en-Gohelle en présence des quatre policiers impliqués dans la mort d'un jeune homme lors de son interpellation en 2013.

Par AFP

"Un cordon de policiers sera présent pour assurer la sécurité dans ces conditions un peu difficiles", a indiqué cette même source alors que des incidents entre riverains et forces de l'ordre avaient éclaté après la mort du jeune homme et que l'affaire suscite le mécontentement de plusieurs associations qui parlent de bavure policière.

Reconstitution à Montigny-en-Gohelle deux ans après la mort de Lahoucine Aït Omghar

Lahoucine Ait Omghar, 26 ans, soupçonné d'avoir commis en mars 2013 une tentative d'extorsion dans un hôtel proche de Cambrai (Nord), avait été tué de cinq balles lors de son interpellation, alors qu'il tentait de s'en prendre à un policier avec une paire de ciseaux.

Plusieurs manifestations en mémoire du jeune homme avaient été organisées par des membres de sa famille ainsi que plusieurs organisations comme le collectif "Urgence notre police assassine", réclamant "Justice pour Lahoucine".

Alors que les policiers plaident la légitime défense, la famille de la victime conteste cette version et exige un "procès à la hauteur des enjeux". "On nous dit que Lahoucine avait des ciseaux dans la main, et qu'en cela, il était considéré dangereux - au point, visiblement, de le tuer. C'est complètement ahurissant", affirme Hamid Aït Omghar, son jeune frère.

Le parquet de Béthune avait ouvert une information judiciaire pour tentative de vol avec arme, vol avec violences, tentative d'homicide volontaire sur les policiers et homicide volontaire sur la personne de M. Ait Omghar.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus