Dunkerque : à la recherche de deux épaves perdues de l'Opération Dynamo

André Lorin, spécialiste en magnétométrie sous-marine, est venue inspecté les fonds au large de Dunkerque. / © France 3 Nord Pas-de-Calais
André Lorin, spécialiste en magnétométrie sous-marine, est venue inspecté les fonds au large de Dunkerque. / © France 3 Nord Pas-de-Calais

Un spécialiste en archéologie sous-marine est actuellement à Dunkerque pour tenter de localiser les épaves de la Doris et la Lady Rosebery, deux navires disparus pendant l'Opération Dynamo de 1940, pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Par YF avec Marie-Noëlle Grimaldi

André Lorin est un spécialiste en magnétométrie sous-marine. Il est venu de Nantes avec du matériel de pointe. Depuis plus de 30 ans, ce biologiste - désormais à la retraite - parcourt les mers du globe pour inspecter les fonds marins. Il a été invité cette fois par des plongeurs dunkerquois, passionnés d'histoire, qui souhaiteraient localiser les épaves de deux bateaux disparus lors de la célèbre Opération Dynamo, qui permit en mai/juin 1940 l'évacuation vers l'Angleterre de 340 000 soldats britanniques et français assiégés à Dunkerque par l'armée allemande. 

Deux barges en bois britanniques

Il s'agit de deux barges en bois britanniques, la Doris et la Lady Rosebery, qui ont toutes deux sauté sur des mines le 1er juin 1940. Elles faisaient partie de ces fameux Little Ships venus prêter main forte aux marines britannique et française pour évacuer les troupes. Bruno Pruvost pense être tombé sur l'une de ces deux épaves en 2006 lors d'une plongée au large de Malo-les-Bains. "La visibilité n'était pas extraordinaire, on était à 27 mètres, mais on a quand même reconnu une hélice, peut-être le moyeu d'une barre", se souvient-il. "On est remonté en se disant qu'on y retournerait, mais on ne l'a plus jamais retrouvée parce que ça ne dépasse pas un mètre de haut et ça peut être recouvert du jour au lendemain par le sable".    
Dunkerque : à la recherche de deux épaves perdues de l'Opération Dynamo
Reportage de Marie-Noëlle Grimaldi et Frédérik Giltay

Seules les pièces métalliques de ces deux barges sont localisables par le magnétomètre. Bertrand Splingart, un chercheur en électronique de l'Université du Littoral, accompagne l'équipe. "Avec l'Opération Dynamo, il y a énormément d'impacts magnétiques à des profondeurs relativement intéressantes puisqu'on va les trouver entre 30 et 15 mètres", explique-t-il. "Avec l'équipement sensible d'André, on peut pouvoir générer une cartographie très précise de toutes les épaves liées à l'Opération Dynamo". En une matinée, plusieurs traces ont déjà été repérées, mais il faudra ensuite un long travail d'analyses pour traiter les données recueillies. Jusqu'à présent, une trentaine d'épaves de l'Opération Dynamo ont pu être répertoriées dans la Mer du Nord, face à Dunkerque.

Opération Dynamo : un film et une bande-dessinée en 2017

L'Opération Dynamo sera au coeur de l'actualité culturelle l'an prochain, avec la sortie le 19 juillet 2017 du film Dunkirk du cinéaste anglo-américain Christopher Nolan, tourné en grande partie à Dunkerque, avec Tom Hardy, Harry Styles, Kenneth Branagh, Cillian Murphy et Mark Rylance en têtes d'affiche.

Une bande-dessinée est également prévue en 2017 chez les éditions Delcourt dans une série baptisée "Champs d'Honneur", consacrée aux grandes batailles de l'histoire de France. Deux tomes sont déjà sortis (Valmy 1792 et Castillon 1453) et celui consacré à la bataille de Dunkerque sera le cinquième volet. C'est Thierry Gloris qui signera le scénario de cet album dessiné par Ramon Marcos et intitulé Dunkerque 1940. La date exacte de parution n'a pas encore été communiquée par l'éditeur.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus