Economie : malgré la crise du covid-19, la région Hauts-de-France bat un record de création d'entreprises

Les constats économiques pour cette année 2020 passée dans l'oeil du cyclone ne sont pas surprenant. L'emploi recule, le chômage progresse. Mais l'économie régionale réserve quelques surprises, et quelques raisons d'espérer.
© Pixabay

Notre économie a souffert en 2020, ce n'est une surprise pour personne. Mais au coeur même de la morosité financière peuvent se trouver des petites pépites de positivité. L'INSEE a publié le 8 juillet son bilan économique de l'année écoulée en région Hauts-de-France en 2020, bilan qu'on pourrait qualifier de très mitigé. 

Une vraie-fausse baisse du chômage

L'économie régionale a bien sûr été rythmée par les confinements, déconfinements, fermetures de commerces... Les impacts sur l'emploi sont directs, et facilement observables. "Après des reculs importants en avril et en novembre, le volume d’heures rémunérées reste en deçà de son niveau d’avant-crise, en Hauts-de-France plus légèrement qu’au niveau national" observe d'abord l'institut statistique, exploitant l'indicateur du temps de travail. Cause à effet : la consommation des ménages a ralenti, aussi à cause des interdictions de se déplacer. 

Attention, avertit le gendarme des chiffres, si le taux de chômage en 2020 est indiqué en légère baisse, c'est un trompe-l'oeil. Cette baisse "ne traduit pas une amélioration du marché du travail. Elle s’explique par une moindre disponibilité et une recherche active limitée des demandeurs d’emploi durant les périodes de confinement, ce qui les exclut de fait de la catégorie des chômeurs BIT."

Bâtiment, entrepreneuriat : quelques embellies au tableau

L'emploi est en recul sur l'année 2020, "malgré le soutien apporté par le dispositif d’activité partielle pendant les périodes de confinement", précise l'INSEE. Fin décembre, les Hauts-de-France comptent 2 030 200 salariés, soit 11 300 de moins que fin 2019." L'industrie et les services marchants en sont les premières victimes, alors que le bâtiment continue d'embaucher et signe une hausse de près de 2%. Le tertiaire, lui aussi, progresse, "alors que la tendance nationale est en nette baisse".

La vraie bonne nouvelle est à chercher du côté de l'entrepreneuriat : malgré la crise, le nombre de créations d'entreprises constitue un nouveau record pour la région Hauts-de-France. 51 500 nouvelles entreprises ont été montées en 2020, en hausse de 5.4%, bien au-dessus de la moyenne nationale. "La hausse est portée par la création de micro-entreprises dans les activités de commerce et d’hébergement-restauration, notamment celles à distance, mais aussi dans les transports. Grâce aux mesures de soutien accordées aux entreprises, le nombre de défaillances diminue fortement et n’a jamais atteint un niveau aussi bas" félicite l'INSEE. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie crise économique emploi covid-19 santé société