Ehpad : grâce à la vaccination et la climatisation, un épisode de chaleur plus facile à gérer dans le Nord

La chaleur fatigue les organismes des personnes âgées en Ehpad. Mais, contrairement à l'année dernière, il est plus facile de lutter contre celle-ci grâce à l'essoufflement de l'épidémie et à la vaccination des résidents.

Dans un Ehpad de la région, en mars 2021.
Dans un Ehpad de la région, en mars 2021. © Frederik Giltay / France télévisions

Depuis quelques jours, il faut chaud, très chaud, sur une bonne partie de la France et donc également dans les Hauts-de-France. Et certains en souffrent plus que les autres, notamment les personnes âgées en Ehpad, qui ont déjà payé un lourd tribut dans l'épidémie de Covid-19. Mais celle-ci tend à s'essouffler, et moins de 5.000 cas de Covid sont détectés en France chaque jour.

L'été dernier, à ces conditions météorologiques compliquées, s'étaient ajoutées différentes réglementations pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Celles-ci ne favorisaient parfois pas le rafraîchissement des résidents. L'utilisation d'un ventilateur était par exemple fortement déconseillée dans les espaces individuels ou collectifs, de peur que celui-ci ne partage le Covid. "Dans l’hypothèse où le système de climatisation collective serait déficient, ne pas installer de ventilateur individuel dans la chambre si le résident n’est pas en mesure de l’arrêter avant qu’une autre personne n’entre dans la chambre", expliquait dès mai 2020 un document du ministère des Solidarités et de la Santé pour les personnes atteintes du Covid-19. "Dans l’hypothèse où le système de climatisation collective serait déficient, l’utilisation de ventilateur est contre-indiquée dans les espaces collectifs de petit volume, dès lors que plusieurs personnes y sont présentes", pouvait-on également lire dans le même document. 

L'enjeu de la vaccination

Le flou régnait également autour de la dangerosité des climatisations et de leur capacité à diffuser le virus. Ce qui poussait certains Ehpad à l'éteindre. "Comme le virus était encore méconnu, nous avions eu des consignes de pas utiliser les climatisations et de nettoyer les ventilateurs", se rappelle Sabine Tirelli, directrice de l'Ehpad La Maison Saint-Jean à Lille. "Cette année, nous n'avons eu aucune recommandation officielle", note-t-elle en précisant qu'il est donc plus facile de lutter contre la chaleur dans son bâtiment. En plus, 98% de ses résidents et 85% de son personnel est vacciné, ce qui limite son inquiétude. 

Attention, toutes les maisons de retraite n'ont pas un taux aussi important de personnel soignant vacciné. Olivier Véran, le ministre de la Santé, s'en est d'ailleurs ému au micro de BFMTV ce jeudi 17 juin : "50 % et quelques en Ehpad, ce n'est pas suffisant. On ne prendra pas le risque à la rentrée d'exposer des personnes fragiles et âgées du fait que les soignants ne se font pas vacciner", a-t-il déclaré. Il a d'ailleurs évoqué la possibilité d'obliger ces soignants à se faire vacciner : "Si d'ici la fin de l'été, ça ne devait pas s'améliorer, oui, nous nous poserions la question d'une obligation vaccinale pour ces publics particuliers".

A la maison de retraite Le domaine de l'Hippodrome, située à Lambersart (Nord), la climatisation tourne à plein régime dans la seule salle qui en est pourvue. "Nous invitons les résidents à passer au moins deux heures l’après-midi dans la salle climatisée, qui est celle du restaurant et des animations", explique Audrey Lalut, coordinatrice de vie sociale de l'Ehpad. 

Le personnel passe également matin midi et soir dans les chambres des résidents pour s'assurer qu'ils s’hydratent bien. "Les personnes âgées ne ressentent pas bien la soif et nous sommes souvent sur leur dos pour leur dire de boire. Sinon, elles attendent d’avoir bien soif pour boire, ce qui veut dire qu’elles sont déjà déshydratées", continue la professionnelle. Utiliser les brumisateurs, ouvrir les fenêtres et fermer les volets sont également des consignes largement répétées par le personnel des maisons de retraite.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société canicule météo retraites économie