Elections régionales 2021 Hauts-de-France : Frédéric Motte rejoint Xavier Bertrand

Frédéric Motte et Laurent Rigaud. Un industriel vice-président du Medef et un boucher président de la Chambre des Métiers sur la liste de Xavier Bertrand. Plus que jamais, le président sortant place sa campagne sous le signe de l’emploi et de l’entreprise.

Xavier Bertrand candidat à sa succession comme président de la région Hauts-de-France lors de son premier meeting de campagne à Maubeuge le 3 mai 2021
Xavier Bertrand candidat à sa succession comme président de la région Hauts-de-France lors de son premier meeting de campagne à Maubeuge le 3 mai 2021 © François Lo Presti / AFP

Frédéric Motte l’annonce ce matin sur le site web de France 3 Hauts-de-France : il est candidat au côté du président sortant (DVD) pour les élections régionales de juin. Il sera en bonne place sur la liste du département du Nord, menée par Laurent Rigaud.

C’est cohérent. Frédéric Motte est à la tête d’une quinzaine d’usines en France et d’une brasserie à Armentières, ancien patron régional du Medef, ancien président du CESER, le Conseil Economique Social et Environnemental Régional. Laurent Rigaud, lui, est boucher-charcutier à Wambrechies, président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat du Nord, président des bouchers du Nord. 400 emplois d’un côté, 20 de l’autre. L’industrie et l’artisanat. Les grosses boites et les PME.

Frédéric Motte (au centre) et Laurent Rigaud côte à côte avant de s'engager ensemble et de rejoindre la liste de Xavier Bertrand pour les élections régionales dans les Hauts-de-France le 20 et 27 juin 2021.
Frédéric Motte (au centre) et Laurent Rigaud côte à côte avant de s'engager ensemble et de rejoindre la liste de Xavier Bertrand pour les élections régionales dans les Hauts-de-France le 20 et 27 juin 2021. © Conseil régional Hauts-de-France

Le message est clair. Xavier Bertrand – qui a lancé sa campagne lundi sous le slogan "Se battre pour vous" - entend mettre l’emploi, la formation, le dynamisme entrepreneurial au centre de son projet pour les six ans à venir.

Si je suis réélu, j’aurai besoin de Frédéric Motte et de Laurent Rigaud pour faire face à l’après-Covid. J’aurai besoin de leur vision de l’entreprise, à court et long terme.

Xavier Bertrand

"C’est du costaud, répète Xavier Bertrand. Si je suis réélu, j’aurai besoin de Frédéric Motte et de Laurent Rigaud pour faire face à l’après-Covid. J’aurai besoin de leur vision de l’entreprise, à court et long terme. Qu’ils se mobilisent pour les entreprises, pour l’emploi, pour la formation. Qu’ils créent une dynamique. Je ne veux pas en faire des hommes politiques, je veux surtout qu’ils restent des entrepreneurs. Des hommes d’action. Des combattants." Durant ce premier mandat, le président de région s’était réservé seul les dossiers économiques et industriels. "Je les ai porté moi-même, je n’ai pas délégué, dit-il. Je n’avais personne. Frédéric Motte et Laurent Rigaud auront des fonctions importantes."

Laurent Rigaud et Frédéric Motte sur la table de droite dans l'enceinte de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) Grand Lille
Laurent Rigaud et Frédéric Motte sur la table de droite dans l'enceinte de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) Grand Lille © Conseil régional

Si Laurent Rigaud est vierge de tout mandat politique, ce n’est pas le cas en revanche pour Frédéric Motte, 56 ans. Entre 1995 et 2014, il a été le maire (DVD) de Beaucamps-Ligny, commune de 850 habitants, et vice-président de ce qui s’appelait alors la Communauté Urbaine de Lille. En 2017, il avait tenté une élection difficile, la présidence du Medef, le syndicat des patrons, pour la succession de Pierre Gattaz. Une marche trop haute. Une démarche mal comprise par ses pairs. Il avait dû abandonner en cours de campagne. Ses deux principales priorités, s’il est élu au conseil régional, seront la formation de la jeunesse et la transformation des entreprises.

Décidément, les mandats à la Chambre des Métiers du Nord mènent souvent à la politique. Elu président de cette structure professionnelle en septembre 2020, Laurent Rigaud succédait à Alain Griset, chauffeur de taxi lillois qui lui devenait Ministre des Petites et Moyennes Entreprises dans le gouvernement Castex. Et dans le canton d’Avesnes-sur-Helpe, la candidate du binôme du Rassemblement National, Sandra Delannoy, est la présidente de la commission territoriale d’Avesnes à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Elle est également numéro 2 derrière Sébastien Chenu sur la liste du département du Nord, pour les élections régionales.

Xavier Bertrand réagit aux résultats de notre sondage

Xavier Bertrand, candidat à sa succession à la présidence de la région Hauts-de-France, se hisse en tête des intentions de vote au premier comme au second tour des élections régionales de juin prochain selon le sondage Ipsos Sopra Steria pour France 3 et France Bleu.

Pour Xavier Bertrand "le sondage est plutôt bon mais ne tient pas compte de l’abstention. Je crains, pour ces élections régionales, un faible taux de participation. Il faut donc d’abord se battre pour la mobilisation. Au jour d’aujourd’hui, je ne sais pas du tout qui arrivera en tête du premier tour. Tout est possible. Il faut donc se battre au maximum. La campagne est là pour ça."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections