En Baie de Somme, les premiers visiteurs profitent de la réouverture du parc de Marquenterre après 4 mois de fermeture

Le parc de Marquenterre a pu retrouver ses premiers visiteurs après des mois d'absence. Sous la pression des élus, la sous-préfecture d’Abbeville a finalement accordé la réouverture sous condition du parc. Il était fermé depuis le 18 octobre. 

Le site, qui s'étend sur 200 hectare était fermé depuis le 18 octobre
Le site, qui s'étend sur 200 hectare était fermé depuis le 18 octobre © FTV - Clément Jean-Pierre

"C’est magique".

Devant l'envolée de grands oiseaux blancs migrateurs, ce samedi 27 février, Philippe Caruette ne cache pas son émotion. La réouverture du parc du Marquenterre, en baie de Somme, le responsable pédagogique du parc l’attendait 4 mois. "Je n’ai pas dormi de la nuit", confie-t-il, comme une enfant la nuit du 24 décembre"

La nouvelle est tombée la veille : le parc, qui s’étend sur 200 hectares, peut de nouveau accueillir du monde. Et dès le samedi matin, les visiteurs étaient au rendez-vous, accueillis par le son des cygnes chanteurs de la réserve. 

Alors Philippe Caruette est un homme heureux : 

"Je suis surtout heureux pour les visiteurs, qu’ils retrouvent de l’espace, un sens, ce sont des éléments essentiels.”

Les mouettes sont rieuses et les guides retrouvent le sourire. "La nature n’attend pas l’actualité, rappelle Corinne Vasseur, guide, heureuse de partager de nouveaux avec les curieux des volatiles. On sent que les visiteurs sont contents d’être là". 

La sous-préfecture d’Abbeville a donné le feu vert vendredi 26 février pour une ouverture dès le jours suivant.
La sous-préfecture d’Abbeville a donné le feu vert vendredi 26 février pour une ouverture dès le jours suivant. © FTV - Clément Jean-Pierre

"Le public est en sécurité sur ce lieu vaste"

Pourtant, il y a encore quelques jours, l’ouverture du parc de Marquenterre était loin d’être sur l’agenda, car la sous-préfecture d’Abbeville craignait la venue de groupes en nombre. "Le public est en sécurité sur ce lieu vaste" assurait à France 3, en début de semaine, le responsable pédagogique du parc. 

Dans cette prise de bec, les élus, qui avaient fait pression avec une motion votée à l'unanimité pour la réouverture du parc, auront eu le dernier mot.

Pour éviter de faire le pied de grue en nombre à la caisse, le site recommande de prendre ses billets en ligne
Pour éviter de faire le pied de grue en nombre à la caisse, le site recommande de prendre ses billets en ligne © FTV - Clément Jean-Pierre

150 personnes par demi-heure

Un circuit unique, réfléchi pour respecter les gestes barrières, des gels hydro-alcooliques… Les organisateurs du parc étaient parés pour accueillir ses premiers visiteurs depuis le 18 octobre.

Pour voir de près les oiseaux mieux vaut être dans les points d'observation, mais en respectant les consignes. Les guides veillent à ce que pas plus de 6 personnes maximums ne soient présentes en même temps. "On a la chance, les oiseaux sont très près".

Les organisateurs veillent à respecter une jauge de150 visiteurs dans le parc par demi-heure, et 6 personnes maximum aux points d'observation.
Les organisateurs veillent à respecter une jauge de150 visiteurs dans le parc par demi-heure, et 6 personnes maximum aux points d'observation. © FTV - Clément Jean-Pierre

"Le parc est très grand, on n'est pas les uns sur les autres" partage une promeneuse chanceuse. "Et ça fait du bien d’être dans la nature et de pouvoir en profiter". Le masque, lui, ne bouge pas. "Il faut faire avec", commente un autre visiteur. 

Sur place, pas plus de 150 personnes toutes les demi-heures peuvent accéder au parc. À l’accueil, une machine calcule minutieusement chaque entrée et sortie des visiteurs, chaque billet acheté sur place ou sur Internet. Sur son site, le parc du Marquenterre invite les visiteurs à privilégier l’achat de billets en ligne. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature covid-19 société tourisme économie baie de somme parcs et régions naturelles