Un épisode de pollution à l'ozone attendu vendredi 31 juillet dans la Somme, l'Oise et le Pas-de-Calais

Avec les fortes chaleurs attendues dans la région ce vendredi 31 juillet, l'observatoire de l'air, Atmo Hauts-de-France alerte d'un risque de pollution à l'ozone  dans la Somme, l'Oise et le Pas-de-Calais. L'ARS recommande de prendre des précautions.

La pollution à l'ozone se forme, à partir des polluants, émis par le trafic automobile et les activités industrielles sous l’action du soleil et des fortes températures
La pollution à l'ozone se forme, à partir des polluants, émis par le trafic automobile et les activités industrielles sous l’action du soleil et des fortes températures © FTV
38° à l'ombre ! C'est la température qui est attendue vendredi 31 juillet dans les Hauts-de-France. Des conditions météos propices au développement d'un épisode de pollution dans la région. 


Risque de pollution à l'ozone

Ce jeudi, l'Atmo Hauts-de-France, l'organisme chargé d'observer la qualité de l'air dans la région, alerte d'un risque de pollution à l'ozone dans la Somme, l'Oise et le Pas-de-Calais.

L'Ozone est un gaz qui se "forme à partir des polluants, émis par le trafic automobile et les activités industrielles, sous l'action du soleil et des fortes températures", définit l'Atmo. 


Alerte dans la Somme, l'Oise et le Pas-de-Calais

L'observatoire de l'air explique que les températures importantes et le fort ensoleillement attendus vendredi favoriseront l'augmentation de concentration en ozone. C'est ce qui pousse l'Atmo à signaler un dépassement du seuil d'information et de recommandation dans les départements de l'Oise, la Somme et le Pas-de-Calais.
 
Les préféctures des trois départements devraient communiquer sur les mesures à appliquer pour réduire les émissions de polluants. De façon générale, l'Atmo rappelle qu'il est recommandé de privilégier les transports moins polluants, comme le vélo ou les transports en commun. Il est également conseillé de réduire la vitesse de circulation, de réduire les émissions polluants des acteurs économiques, de bien ventiler sa pièce en cas de ménage ou de bricolage en intérieur.


Les recommandations de l'ARS

De son côté, l'agence régionale de santé (ARS), rappelle les recommandations sanitaires lors d'un épisode de pollution. Pour les personnes à risques (nourrissons et jeunes enfants, femmes enceintes, personnes de plus de 65 ans, personnes asthmatiques ou souffrant de pathologies cardiovasculaires ou respiratoires, personnes sensibles lors des pics de pollution) il est recommandé d'éviter les zones à fort trafic routier et de privilégier des activités modérées.

Pour la population général, l'ARS incite à éviter les sorties l'après-midi et conseille d'éviter, voire de reporter les activités physiques et sportives intenses en plein air.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement météo pollution pollution environnement météo
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter