Equihen-Plage : un an après, la famille d'Isabelle Merlin, morte au Bataclan, témoigne

Equihen-Plage : un an après, la famille d'Isabelle Merlin, morte au Bataclan, témoigne

Pour la première fois, cette famille accepte de témoigner à la télévision. Une famille d'Equihen-Plage qui, un an après, ne se remet toujours pas de l'attaque du Bataclan le 13 novembre 2015. Ce jour-là, Isabelle Merlin tombe sous les balles des terroristes. 

Par Simond Colaone/Benoît Bugnicourt

Isabelle Merlin avait 44 ans. Originaire d'Equihen-Plage, elle fait partie des 90 personnes, qui ont péri au Bataclan le 13 novembre 2015. Aujourd'hui, 1 an plus tard, sa famille essaye toujours de se reconstruire. Christine est l'une de ses soeurs. Dans le jardin de la maison familiale, le souvenir d'Isabelle reste intact. "Je pense toujours à elle. La nuit, je me réveille, je pense à elle". 

Difficile en effet pour cette famille dont la vie a basculé au soir du 13 novembre. Isabelle avait décidé d'assister au concert des Eagle of Death metal, avant de se rendre à un anniversaire. Son père, âgé de 89 ans aujourd'hui, se souvient très bien de cette soirée-là : "Dès que j'ai entendu à la radio qu'il y avait un attentat, j'ai appelé. Sur son fixe, sur son portable. Ça n'a jamais répondu. Peut-être qu'on espérait qu'elle soit seulement blessée. C'est bizarre mais c'est comme ça..."

"J'ai pris dix ans en un mois"

Isabelle sera finalement l'une des victimes... Un cauchemar pour ses proches. Une douleur insoutenable. "C'est pas normal de perdre un enfant. C'était mon tour, pas le sien, dit son père André Merlin. Je voudrais que ça s'apaise. J'ai pris dix ans en un mois. Quand je me regarde dans la glace, je vois que j'ai changé de figure. Je suis un vieillard maintenant."

Un douleur trop forte et un deuil impossible. Et la justice n'y fera rien... La famille attend surtout des résultats dans la lutte anti-terroriste. "Comment arrêter cette vague de folie ? N'importe qui peut commettre un attentat en se réclamant de Daesh, explique Christine Merlin. Nous, ce qu'on veut surtout, c'est que ça ne se reproduise plus."

Isabelle Merlin, touche à tout, célibataire, ingénieur en région parisienne, mutlipliait les qualités et c'est ce qui restera. Elle laisse un vide énorme, dans une famille plus que jamais soudée.


Sur le même sujet

Les + Lus