• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Européennes : Glucksmann va prendre la tête d'une liste d'union de la gauche, Aubry le soutient

Raphaël Glucksmann, le 15 novembre 2018 / © JOEL SAGET / AFP
Raphaël Glucksmann, le 15 novembre 2018 / © JOEL SAGET / AFP

Le fondateur du Mouvement Place Publique, Raphaël Glucksmann, devrait prendre la tête d'une liste commune avec le PS. Martine Aubry le soutient.

Par AFP

L'essayiste Raphaël Glucksmann a confirmé vendredi sur France Inter sa candidature pour les élections européennes du 26 mai, à la tête d'une liste de rassemblement de la gauche qui devrait recevoir samedi le soutien du PS.

"Moi je propose ma candidature pour être tête de liste", a déclaré M. Glucksmann, qui avait fondé avec une vingtaine d'autres personnalités en novembre le parti Place publique. "Demain (samedi), je suis confiant que le Parti socialiste va nous rejoindre", à l'occasion de son Conseil national, a-t-il ajouté. "Je ne rejoins pas le Parti socialiste, j'appelle toutes les forces qui défendent les mêmes principes à se rassembler et à s'unir", a-t-il dit, en regrettant une nouvelle fois l'éparpillement des forces à gauche --Générations, EELV, PCF, LFI ont d'ores et déjà annoncé une liste en prévision du scrutin du 26 mai.
 

Le premier secrétaire du PS Olivier Faure a accueilli favorablement l'annonce de M. Glucksmann. "Accepter la division de la gauche et des écologistes c'est accepter (le) face à face exclusif entre libéraux et nationalistes. Avec Place publique et tous ceux qui rejoindront cette démarche s'ouvre un chemin, celui des +combatscommuns+. Je demanderai demain aux socialistes de s'y engager", a-t-il écrit sur Twitter.
 
 
Raphaël Glucksmann
s'est dit "convaincu" que d'autres partis pourraient se joindre à cette "dynamique", notamment Générations, le mouvement lancé par Benoît Hamon, candidat socialiste à la présidentielle 2017. Mais ce dernier a rejeté par avance vendredi matin sur RTL l'appel lancé par l'essayiste
de 39 ans, qui avait contribué à l'écriture de son grand discours de Bercy pendant la campagne présidentielle. "Une voix en faveur d'une liste socialiste est une voix perdue pour la gauche", a-t-il fustigé.
 

Martine Aubry appelle au rassemblement


La maire de Lille, Martine Aubry, a apporté son soutien à M. Glucksmann en appelant "tous ceux à gauche qui se battent pour une Europe sociale, écologique et démocratique" à se "rassembler derrière (s)a candidature" et à dépasser "les egos et les appareils".
 


Au Parti socialiste, la volonté de M. Faure de laisser la tête de liste au représentant d'une formation politique née il y a quelques mois fait cependant grincer des dents. Sur Twitter, le sénateur PS Rachid Temal, qui avait soutenu Olivier Faure au congrès de Poitiers, s'est à nouveau dit favorable vendredi à une liste "socialiste ouverte à la gauche et à la société civile", conduite par "une tête de liste socialiste".      
    
    
 

Sur le même sujet

Interview d'Isabelle Tassin

Les + Lus

Les + Partagés