Formule 1 : le Grand Prix de Belgique pourra se tenir à huis clos

Le GP de Belgique de Formule 1 pourra se tenir à huis clos le 30 août sur le circuit de Spa-Francorchamps, malgré l'interdiction des événements de masse jusqu'au 31 août dans le pays en raison de la pandémie de Covid-19, ont annoncé les autorités locales vendredi.
 

Le Néerlandais Max Verstappen à l'épingle de la Source lors du GP de Belgique 2019.
Le Néerlandais Max Verstappen à l'épingle de la Source lors du GP de Belgique 2019. © Kenzo TRIBOUILLARD / AFP
Le ministre-président wallon Elio Di Rupo a indiqué que le Grand Prix pouvait "se tenir à huis clos, ainsi que tous les entraînements préalables nécessaires". Cette mesure n'est valable "qu'à condition de respecter strictement les mesures de distanciation entre personnes et les mesures d'hygiène et sanitaires", précise-t-il dans un communiqué.
 
Maintenant que les autorités belges ont donné leur accord, Spa Grand Prix, organisateur de l'événement, va devoir négocier avec Liberty Media, chargé de la promotion mondiale de la F1, pour couvrir le manque à gagner que va entraîner l'absence des spectateurs (selon l'agence de presse Belga, près de 165 000 billets avaient été vendus).
 
Si aucune date de reprise n'a été officialisée par les instances dirigeantes de la catégorie reine du sport automobile, les plans prévoient un retour en piste en Autriche, sur le circuit de Spielberg, à huis clos le 5 juillet.

La crise du coronavirus a bouleversé complètement la saison de F1 qui aurait dû débuter le 15 mars. Au total, les dix premiers Grands Prix ont été annulés (Australie, Monaco et France) ou reportés à une date indéfinie (Bahreïn, Chine, Vietnam, Pays-Bas, Espagne, Azerbaïdjan, Canada).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
belgique international formule 1 sport auto-moto déconfinement société coronavirus/covid-19 santé