Grèves contre la réforme des retraites : les perturbations à prévoir le 31 janvier

Après une forte mobilisation le 19 janvier, la grève contre la réforme des retraites se poursuit le mardi 31 janvier. Des perturbations dans les transports sont à prévoir. Les lycéens pourraient rejoindre la contestation.

Les principales organisations syndicales ont appelé à une nouvelle journée de mobilisation contre la retraite à 64 ans. Elles espèrent rassembler autant de manifestants que lors du précédent mouvement social du 19 janvier, qui s'élevait à 1,12 million selon le ministère de l'intérieur et plus de 2 millions selon la CGT.

Ce mardi sera-t-il noir ? Les premières prévisions au niveau des transports semblent le laisser présager.

Transports : fréquences modifiées 

Dans un communiqué, la CGT, Sud Rail, UNSA et la CFDT se sont unies pour appeler à la grève des agents de la SNCF. Elles les invitent à "montrer leur opposition au projet et à se rassembler tout en participant aux diverses manifestations prévues sur le territoire du Nord-Pas-de-Calais".

La SNCF prévoit une circulation "fortement perturbée" sur l'ensemble du réseau ferroviaire, du 30 janvier à 19h au 1er février à 6h du matin. En particulier pour les trains régionaux TER et Transilien, qui seront eux "très fortement" impactés par la mobilisation. 

Seulement deux TGV sur cinq devraient être maintenus sur l'axe Nord et un TER sur quatre dans les Hauts-de-France, selon un communiqué. L'Eurostar et Thalys circuleront pour leur part "quasi-normalement". 

La SNCF demande aux voyageurs qui le peuvent "d'annuler ou de reporter leurs déplacements prévus ce jour, et de privilégier le télétravail." Ils seront prévenus des suppression par mail et SMS à partir de dimanche 29 janvier, pour les TGV et Intercités, avec la possibilité d'être remboursés.

Idem pour Ilévia, le réseau de transports en commun de la métropole lilloise. Si les deux lignes de métro fonctionneront normalement, il faudra attendre 10 min en moyenne pour prendre le tramway sur le tronc commun (entre gare Lille Flandres et Croisé Laroche) et 20 min sur les branches Roubaix et Tourcoing.

 

Quant aux bus, l'incertitude demeure. Certains fonctionneront avec une fréquence modifiée, d'autres seront supprimés.

Blocage des lycées

Les transports ne seront pas les seuls à être paralysés, cette semaine. La FIDL, le MNL ou encore la Voix Lycéenne appellent ainsi au blocage des lycées mardi 31 janvier "voire même la veille, le lundi 30, pour ouvrir la semaine de mobilisation". Les syndicats prédisent déjà une "mobilisation historique" chez les jeunes.

"Nous appelons les lycéen-ne-s à organiser dès maintenant dans leur lycée ou dans leur ville des assemblées générales, ainsi que des tractages et des collages aux abords de leurs établissements scolaires", écrit l'intersyndicale lycéenne dans son communiqué unitaire.