Hauts-de-France : avec seulement 10 jours de stock de sang, l'EFS incite à donner

Le faible niveau des stocks de sang dans la région inquiète l'EFS qui encourage les donneurs, réguliers ou non, à venir sur rendez-vous. 

Illustration.
Illustration. © Frédérik Giltay / France télévisions

Les stocks de sang sont bas dans les Hauts-de-France. "La situation est particulièrement difficile car les stocks sont très faibles. Nous avons seulement 10 jours de stock alors qu'il en faudrait au moins 12", s'inquiète le docteur Nathalie Delemer, responsable des prélèvements en Hauts-de-France/Normandie pour l'Etablissement français du sang (EFS). Elle précise : "tous les groupes sanguins sont concernés". Au niveau national, les réserves de sang sont en dessous des 100.000 poches de sang, "alors qu’il faudrait qu’elles atteignent 110 000 pour permettre à l’EFS de garantir sa mission auprès des patients de manière sereine", alertait le 31 mars un communiqué.

En conséquence, les donneurs sont recherchés car "il n’y a pas d’alternative au don du sang", rappelle Nathalie Delemer qui souhaite "encourager les donneurs à venir". Même pendant le confinement et le couvre-feu, il est toujours possible de faire ce geste solidaire. Pour se rendre au lieu de collecte le plus proche, il suffit de remplir l'attestation de déplacement dérogatoire et de cocher la case "aide aux personnes vulnérables". 

Le vaccin n'est pas une contre-indication au don du sang

Malgré tout, les mesures sanitaires prises pour endiguer l'épidémie de Covid-19 ont une répercussion importante sur le bon déroulement des collectes de sang. "A cause du télétravail, de la fermeture des lycées et celle des universités, il est difficile de réaliser des collectes sur ces lieux alors qu'ils représentent d'habitude une part non négligeable de nos récoltes", explique notamment Nathalie Delemer. Les salles municipales, elles, sont souvent utilisées par la campagne de vaccination. A ce propos, le docteur martèle que "le vaccin ne contre-indique pas le don du sang". En revanche, il faut attendre 28 jours après l’arrêt des symptômes du Covid-19 avant de pouvoir donner son sang si vous avez été touché par la pandémie. "Lors du don, tous les gestes barrières sont respectés", tient à préciser la responsable.

Vous pouvez faire un tour sur ce lien pour savoir si vous pouvez donner, ou non. Bien sûr, dans tous les cas, un entretien avec un professionnel sera réalisé avant le don. Depuis plus d'un an, l'EFS fonctionne également par rendez-vous pour éviter la formation de files d'attente devant les points de collecte. Ils sont à prendre sur le site internet dondesang.efs.sante.fr ou sur l’appli Don de sang (Iphone, Android).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société