Hauts-de-France : le producteur de lin Safilin va créer une filature dans la région

La filature, dont la localisation exacte n'a pas été révélée, pourrait employer jusqu'à 50 personnes d'ici 2024. 

350 tonnes de lin devraient sortir de l'usine par an.
350 tonnes de lin devraient sortir de l'usine par an. © Sameer Al-DOUMY / AFP

Le producteur de lin Safilin a annoncé mardi 9 mars la création d'une filature à l'été 2022 dans les Hauts-de-France, sa région historique, présentée comme la relocalisation d'une activité ayant "disparu" de France.

Cette usine, dont l'implantation n'a pas été précisée, devrait employer une cinquantaine de personnes d'ici 2024 pour produire 350 tonnes de fil par an. Elle nécessitera 5 millions d'euros d'investissement, "soutenu" par la BPI et la région Hauts-de-France. Se présentant comme le leader français du lin, Safilin (30 millions d'euros de chiffre d'affaires) possède déjà depuis 1995 deux filatures en Pologne, où sont employés 480 de ses 500 salariés et d'où proviendront les métiers à filer. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @safilin1778

Mais les "nombreuses sollicitations d'entreprises textiles françaises souhaitant disposer d'un fil français" et "la demande des consommateurs de l'Hexagone d'acheter des produits naturels et locaux", ont conduit l'entreprise à créer ce nouveau site, explique le PDG Olivier Guillaume dans un communiqué.

"Alors que 80 % de la production mondiale de lin se situe entre la Normandie et les Pays-Bas - dont 40% dans les Hauts-de-France", la France "a perdu toutes ses filatures", et, avec cette usine, "c'est aussi la filière linière française qui retrouve un outil de production local ouvrant la voie à une création 100% made in France, du champ au produit fini", poursuit M. Guillaume. Safilin s'était résolue en 2005, année de la première levée des quotas limitant les importations textiles dans l'Union européenne, à délocaliser toute sa production en Pologne face à la pression sur la compétitivité.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie région hauts-de-france