Hauts-de-France : trois arrestations après une vague de cambriolages chez les artisans du bâtiment

Depuis le printemps, plus de 300 cambriolages avaient été recensés chez les artisans du bâtiment. Les malfrats visaient le matériel et les outils. Ils ont été interpellés dans la nuit du 3 août.

Ils étaient loin d'être des amateurs. Trois hommes d'une trentaine d'années, membres d'un "groupe criminel structuré originaire des pays de l'Est, ayant sa base arrière en Belgique", ont été arrêtés dans la nuit du 3 août. Ils auraient participé à des opérations de cambriolage à grande échelle étendus sur le Pas-de-Calais (en particulier l'Audomarois), le Nord et la Somme.

Plus de 300 cambriolages recensés

Ces vols avec effraction visaient uniquement les artisans du bâtiment, les malfrats cherchant à récupérer du matériel et de l'outillage électronique coûteux. C'est pendant l'une de ces opérations qu'ils ont été interpellés en flagrant délit après une enquête de deux mois menée par la section de recherche de la gendarmerie des Hauts-de-France et la brigade de recherche de Saint-Omer. "Les excellentes relations avec la police judiciaire fédérale de Charleroi ont été déterminantes dans cette affaire" a également salué la gendarmerie française.

Les perquisitions au domicile des interpellés ont permis de retrouver une partie de l'outillage volé, qui doit encore être identifié. 313 cambriolages perpétrés par ce groupe organisé avaient été recensés depuis l'identification du phénomène.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité belgique international