Hauts-de-France : Xavier Bertrand veut un EPR

© Dans le Nord-Cotentin L'EPR de Flamanville
© Dans le Nord-Cotentin L'EPR de Flamanville

En déplacement à Amiens, Xavier Bertrand a déclaré ce mercredi au micro de France Bleu Picardie qu'il était favorable à l'implantation d'un EPR dans la région Hauts-de-France. 

Par Halima Najibi

Xavier Bertrand n'est pas favorable à l'installation d'éoliennes dans la région. Il préfére le nucléaire créateur d'emplois selon le président des hauts de France.
«J'aimerais que l'un des futurs EPR soit dans les Hauts-de-France : c'est de l'indépendance énergétique et des milliers d'emplois». Le Courrier Picard a enregistré cette déclaration.

Ce contenu n'est plus disponible

«Les éoliennes, basta !», a déclaré ce mercredi Xavier Bertrand au micro de France Bleu Picardie.  «J'aimerais d'ailleurs que l'un des EPR, après Flamanville, qui s'installeront dans 10 ou 15 ans, soit dans la région des Hauts-de-France»

L'opposition aux éoliennes : un de ses thèmes de campagnes lors des régionales de 2015.  «Je m’opposerai à tous les projets de développement de l’éolien » avait-il déclaré. 
Xavier Bertrand : "avec moi, les éoliennes, ce sera terminé"
En réunion publique à La Capelle en Thiérache (Aisne), Xavier Bertrand, qui conduit la liste LR-UDI à la conquête du #NPDCP, a redit pourquoi il était opposé aux éoliennes.

Le réacteur pressurisé européen (dit EPR) est un projet de réacteur nucléaire de troisième génération. Quatre sont actuellement en construction dans le monde, dont un en France à Flamanville. Le chantier de ce dernier a commencé il y a 8 ans et pose de nombreux problèmes. La région Hauts-de-France acccueille déjà la plus grosse centrale nucléaire d'Europe de l'Ouest (Gravelines). 
L’EPR a été conçu pour accroître la compétitivité de l’électricité nucléaire et remplacer les réacteurs de 2e génération vieillissants. La durée de vie attendue de l’EPR est longue (60 ans) 
 

Sur le même sujet

Les + Lus