• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

DOSSIER : Henry Potez, un héritage entre ciel et terre

L'histoire locale fortement liée au secteur aéronautique depuis 1922 et la création de l'usine Potez. Aujourd'hui encore, 2000 personnes travaillent dans ce secteur d'activité autour d'Albert. / © France 3 Picardie
L'histoire locale fortement liée au secteur aéronautique depuis 1922 et la création de l'usine Potez. Aujourd'hui encore, 2000 personnes travaillent dans ce secteur d'activité autour d'Albert. / © France 3 Picardie

Publié par les éditions Privat, la biographie "Henry Potez, une aventure industrielle", signée Sylvain Champonnois et Stéphane Demilly, vient de paraître. L'occasion de revenir sur l'héritage qu'a laissé ce pionner de l'industrie aéronautique dans la région.

Par France 3 Picardie


Henry Potez, pionnier de l'aéronautique à Méaulte, dans la Somme, est à l'origine dinventions mondialement connues utilisées à des fins civiles et militaires. Le député-maire centriste d'Albert Stéphane Demilly lui consacre une biographie intitulée "Henry Potez, une aventure indsutrielle". Aujourd'hui, que reste-t-il de ce grand homme ? Nous sommes allés visiter des entreprises où l'"âme Potez" vit encore.

L'usine de Méaulte, toute une histoire


À sa naissance en 1924, l'usine de Méaulte est considérée comme la plus grande industrie aéronautique du monde. Aujourd'hui, selon les syndicats, l'entreprise créée par Henry Potez, est sur le point de devenir un simple sous-traitant du consortium européen d'EADS. 

En pleine expansion durant les années 1930, le site de Méaulte accueillera jusqu'à 3500 employés en 1936. C'est alors qu'est construit le Potez 630, célèbre avion militaire de la Seconde guerre mondiale. 

Historique de l'industrie aéronautique à Méaulte, de Potez à Airbus

Quelques années plus tard, les ouvriers de l'usine Potez contribueront à la réhabilitation du Concorde, programme le plus prestigieux qu'ait connu l'entreprise.

Nationalisée peu avant la Seconde guerre mondiale, l'entreprise le restera jusqu'en 1999 avant de tomber dans le giron de Matra. Le groupe devient alors "Aérospatial Matra" et se spécialise dans trois domaines : la fabrication de pièces mécaniques, la confection d'élements de fuselage et la construction du cockpit, élement le plus important de la gamme Airbus.

Bétrancourt, hértière d'Henry Potez ?


Bétrancourt SAS emploie 49 salariés. Son fondateur, Henri Bétrancourt, a lui-même travaillé pour Henry Potez. Dans cette entreprise familiale, on fabrique des pièces métalliques pour équiper le fuselage des avions. Luc Bétrancourt est le petit-fils du fondateur, Henri Bétrancourt. Ce dernier, alors salarié dans l'usine Potez, décide de crée sa propre usine en 1946. Il se lance d'abord dans la fabrication de jouets métalliques.

Stellia, héritière de l'usine Potez à Albert (80)
Un reportage de Floriane Olivier, Yves-Olivier Ebe et Sarah Colpaert ; avec Luc Bétrancourt, directeur commercial et production chez Bétrancourt SAS et petit-fils du fondateur ; Alain Cottrel, salarié chez Bétrancourt SAS depuis 38 ans ; Michèle Bétrancourt, directrice générale de Bétrancourt SAS et fille du fondateur ( collés avec juste une ambiance entre eux)

"Dans les années 70-80, il s'est dirigé vers la sous-traitance de pièces complexes, des moutons à 5 pattes, de la pièce aéronautique et d'autres marchés. Ça fait 70 ans qu'on existe et qu'on espère bien durer encore au moins 70 ans, on est attaché à l'histoire locale" Luc Bétrancourt, directeur commercial et production chez Bétrancourt SAS et petit-fils du fondateur

Portrait d'un pionnier


Pendant la guerre de 1914-1918, Henry Potez créé l'hélice Éclair avec Marcel Dassault, camarade de promotion. Après la guerre, sa société des aéroplanes Potez devient le principal constructeur français de l'entre-deux-guerres. Ses avions équipent l'Armée de l'air, Air France et l'étranger. Henry Potez a également été conseiller général de la Somme, maire d'Albert et président du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales.

C'est dans son usine de Méaulte qu'est fabriqué le fameux Potez 25, qui sera produit à 4 000 exemplaires. Dans cette ville, un lycée professionnel privé consacré à l'aéronautique porte désormais son nom. 

Une chose est sûre : l'héritage de Henry Potez vit encore.

Stéphane Demilly était l'invité de notre JT le 11 octobre

 

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus