• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Histoires 14-18 : Sainte-Adresse, capitale d'exil

L'immeuble qui accueillit les ministres belges durant la guerre / © - Gallica BNF
- Pathé Gaumont
L'immeuble qui accueillit les ministres belges durant la guerre / © - Gallica BNF - Pathé Gaumont

Cet édifice est l’un des derniers témoignages de ce quartier balnéaire de Sainte-Adresse à la belle Epoque. Pendant  toute la Grande Guerre, un immeuble accueillera plusieurs ministères belges. 

Par France 3

Le gouvernement belge en Normandie

C'est sur les hauteurs du Havre que le gouvernement belge trouvera refuge. D’ici que le royaume de Belgique pourra redonner un peu de voix.
Octobre 1914, quasiment toute la Belgique est passée sous la botte allemande. Seule, une partie du territoire a échappé à l’invasion. Impossible pour le gouvernement de rester sur son sol. La France va lui offrir l’hospitalité.
La Belgique choisira Le Havre, loin du front mais proche de l’Angleterre et plus précisément Sainte-Adresse pour la capacité d’hébergement de ses hôtels et de ses villas.

Une enclave belge en France

Le 14 octobre 1914, le gouvernement belge débarque au Havre. La France a accordé l’extra-territorialité à la Belgique.
Désormais, Sainte-Adresse est passée en, territoire belge, elle devient alors capitale administrative et politique du royaume.
Le Premier ministre s’installe à la villa Roxane, le Corps Diplomatique à l’hôtel des Régates.
Un hôpital, une école, un parc automobile ouvrent, des journaux paraissent et une poste imprime des timbres à l’effigie du roi Albert, cette boîte aux lettres en est le dernier vestige.

30 000 exilés belges à Saint-Adresse

En tout, 30 000 belges vivront à Sainte-Adresse et alentours pendant la Grande Guerre. Le roi Albert lui ne viendra pas. Il aura à cœur de ne jamais quitter la Belgique restée libre. Un siècle plus tard à Sainte-Adresse, tous les 21 juillet, on hisse les couleurs de la Belgique.
Le 21 juillet, jour de la fête nationale belge.

Histoires 14-18 : Sainte-Adresse, capitale d'exil
Source archives : - Gallica BNF - Pathé Gaumont  - France 3 - F. Mabille

 

Sur le même sujet

Je t'aime à l'européenne : la famille (épisode 4/5)

Les + Lus