Huit personnes arrêtées pour des soupçons d'"attentat terroriste" en Belgique

Publié le Mis à jour le

Lundi 27 mars, huit arrestations ont eu lieu en Belgique. Ces personnes sont soupçonnées d'attentat terroriste.

Le parquet fédéral belge a annoncé que huit personnes ont été arrêtées lundi 27 mars pour soupçons d'"attentat terroriste". L'AFP indique que les personnes interpellées sont de "très jeunes radicalisés" de la mouvance jihadiste.

Parmi les huit arrestations, il est question de deux dossiers distincts qui comportent des liens entre eux. Les cibles potentielles ne sont pas connues.

Dans le premier dossier, qui est instruit à Anvers, cinq perquisitions ont été effectuées à Molenbeek (région de Bruxelles), Eupen (est) et en Belgique néerlandophone (nord). Elles ont abouti à cinq interpellations, et au moins deux de ces cinq suspects sont soupçonnés de s'être "préparés à commettre un attentat terroriste en Belgique".

Dans le second dossier, instruit à Bruxelles, trois suspects ont été arrêtés à Molenbeek, Schaerbeek (autre commune bruxelloise) et à Zaventem, tout près de la capitale. Ces personnes sont également soupçonnées d'avoir préparé une attaque sur le sol belge.

"Il existe des liens entre les deux dossiers, mais une enquête plus approfondie devra révéler dans quelle mesure les deux affaires étaient imbriquées", souligne le parquet fédéral.

32 morts le 22 mars 2016

La Belgique a été victime de plusieurs attaques terroristes revendiquées par le groupe Etat islamique (EI). Le 22 mars 2016, une double attaque-suicide avait eu lieu peu avant 8 heures du matin à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. Elle avait été suivie d'une troisième attaque également perpétrée par un kamikaze porteur d'explosifs, une heure plus tard dans le métro de la capitale européenne. 32 personnes sont décédées des suites de ces attaques.

Dix hommes (dont un absent, présumé mort en Syrie) sont actuellement jugées par une cour d'assises.

Depuis sept ans, il y a eu plusieurs attaques mortelles contre des membres des forces de l'ordre. En novembre 2022, un inspecteur de police de 29 ans a été tué d'un coup de couteau au cou à Bruxelles par un homme qui a crié "Allah Akbar". Le suspect, Yassine M. un ancien détenu radicalisé en prison, a été inculpé pour "assassinat dans un contexte terroriste".

avec AFP

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité