Incendie contre un commerce roumain à Denain : le directeur de cabinet de la mairie mis en examen

Le commerce roumain incendié en mars. / © France 3
Le commerce roumain incendié en mars. / © France 3

Le directeur de cabinet de la mairie de Denain, a été mis en examen par un juge d'instruction du tribunal de Valenciennes pour complicité d’« incendie volontaire commis en raison de la race, l’ethnie, la nation, la religion de la victime ».

Par @F3nord

Ce proche collaborateur de la députée-maire Anne-Lise Dufour, est soupçonné d'avoir commandité un incendie contre un commerce roumain de la ville dans la nuit du 20 au 21 mars dernier. Il a été laissé libre sous contrôle judiciaire et ne peut plus se rendre dans la commune de Denain. Il nie catégoriquement les faits qui lui sont reprochés.

« Malgré ses dénégations, il a été mis en examen ce mercredi pour complicité d’un incendie volontaire commis en raison de la race, l’ethnie, la nation, la religion de la victime, survenu dans la nuit du 20 au 21 mars à Denain au préjudice d’un commerce tenu par une personne de nationalité roumaine », indique le procureur de Valenciennes François Pérain dans un communiqué.

En mars dernier, deux employés municipaux avaient été mis en examen pour cet incendie. Par l'intermédiaire de son avocat, l'un des incendiaires présumés avairt affirmé qu'il avait mis le feu sur ordre. "Mon client, expliquait Maître Sylvie Van Angelandt, réaffirme qu'il a été commandité par le directeur de cabinet. C'est dans son bureau, en présence d'une tierce personne également adjoint au maire, qu'il lui a demandé de se débarrasser de cette épicerie rom." Le jeune agent municipal, laissé en liberté sous contrôle judiciaire, avait aussi raconté les pressions dont il a été victime le week-end précédant l'incendie. Selon son avocate, il aurait " reçu plusieurs coups de téléphone et des SMS de son supérieur, qui lui demande où il en est de son dossier. A force de pressions, il contacte l'un de ses collègues. Lui-même n'arrivera pas à passer à l'acte. Il va lui fournir les gants et l'essence qu'il utilise pour sa tondeuse."
Reportage du 4 avril 2016
Reportage du 4 avril 2016.

 

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus