Cet article date de plus de 8 ans

Cap au sud pour l'aéroport de Lesquin

La compagnie Volotea va ouvrir 3 nouvelles lignes vers Ajaccio, Bastia et Montpellier. Transavia et Vueling suivent.

Volotea vient d'annoncer l'ouverture de trois nouvelles destinations au départ de l'aéroport de Lille-Lesquin. trois lignes vers Ajaccio, Bastia et Montpellier.

Créée il y a quelques mois seulement, cette compagnie low cost espagnole complète ainsi son offre au départ de l'aéroport lillois, après avoir ouvert quatre vols hebdomadaires à destination de Nantes et Bordeaux, à bord de Boeïng 717.

La première de ces nouvelles liaisons à bas coût démarrera le 28 mars vers Montpellier, avec 3 vols hebdomadaires les mardi, jeudi et dimanche. Cette ligne fonctionnera toute l'année.

Pour la Corse, il faudra attendre le mois de juin. Trois vols sont prévus également dès le 1è juin vers Ajaccio les jeudi, samedi et dimanche.

Le 6 juin, les amoureux de l'île de beauté pourront rejoindre Bastia avec 2 vols prévus les jeudi et dimanche.

Comme Nantes et Bordeaux, les tarifs seront très attractifs, à partir de 25 euros, mais avec des prestations payantes.

La guerre de Corse est déclarée !

Cette ouverture vers le sud et le soleil n'a rien d'anodin. La Corse en particulier, et sa clientèle touristique fidèle, suscite les convoitises des  compagnies à bas coût.

Au printemps dernier, Air France avait commercialisé des vols saisonniers avec 2 vols directs vers Ajaccio et Bastia, après ceux de Calvi et Figari.

Et aujourd'hui même, au lendemain de l'annonce de Volotea, on apprend l'intention de Transavia de lancer deux vols hebdomadaires vers Ajaccio à partir du 13avril prochain.

Or, Transavia n'est autre que la compagnie low cost créée par ... Air France-KLM, pour essayer de lutter sur ce terrain du bas prix.

Transavia va d'ailleurs créer une liaison entre Lille et Venise à partir du 20 décembre, avec deux vols par semaine les lundi et vendredi, jours non utilisés par Volotea.

Jusqu'à présent, Transavia, qui a un avion affecté à Lesquin, travaillait beaucoup avec les tours-opérateurs comme Thomas Cook, pour des vols charters avec séjour complet.

Là, les voyageurs pourront acheter des vols "secs" pour la Corse ou Venise.

Lundi prochain, la directrice générale Mme Abraham devrait même annoncer l'ouverture de nouvelles dessertes au départ de Lille lors d'une conférence de presse prévue à Lesquin.

Cette annonce qui suit celle de Volotea relève fort de la guerre commerciale. Signe intéressant, l'aéroport de Lille-Lesquin semble maintenant attirer les nouvelles compagnies, après avoir été longtemps considéré comme une desserte secondaire, malgré la construction d'une nouvelle aérogare en 1996, et un potentiel voyageurs estimé à 6 millions de voyageurs par an.

 

 

La quête du soleil...

Autre exemple de cette formidable bataille commerciale déclenchée sur les destinations nord-sud: Vueling vient d'annoncer à son tour le prolongement durant tout l'hiver de sa desserte aérienne de Barcelone au départ de Lille.

Cette liaison concerne quatre vols hebdomadaires, avec une capacité globale de 30 600 sièges.

La saison d'hiver va du 28 octobre au 26 mars. Cette prolongation montre que le marché de Lille- Lesquin est plutôt intéressant pour Vueling, qui est une compagnie espagnole comme Volotea.

Reste à voir maintenant si ces nouvelles offres en forme de surenchère ne vont pas faire "pschitt". La clientèle nordiste n'est pas extensible. Pas plus que la clientèle belge pour qui l'aéroport de Lesquin est devenu un point de départ régulier.

Du côté de la direction de l'aéroport, on se félicite bien sûr de ces nouvelles offres, même si on attend le programme de Air France pour 2013. Le développement de lignes régulières constitue un vrai "plus".

Le trafic passagers est en augmentation. Il devrait atteindre 1,3 million de passagers en 2012, contre 1,17 million en 2011, soit une progression de 15%.

Aujourd'hui, Lille-Lesquin accueille 10 compagnies aériennes traditionnelles ou low cost et propose 70 destinations tout au long de l'année

Une véritable bataille des airs aura lieu au printemps prochain avec toutes ces nouvelles destinations. Mais les prémices auront commencé déjà cet hiver avec les premières conclusions à tirer au vu de la fréquentation.

Les tarifs joueront pour beaucoup. Mais la qualité des services et la régularité des horaires fera certainement la différence.

En tous cas, jamais les voyageurs du Nord-Pas de Calais n'avaient eu un tel choix de destinations, surtout à l'arrivée des frimas...

 



  /

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aéronautique